Accueil » Tous les articles » Alti-guide » Paysages des Alpes : 15 sites naturels incontournables

Paysages des Alpes : 15 sites naturels incontournables

Des paysages d’exception et une nature encore préservée. Dans les Alpes, les sites naturels sont légion. Des sommets de Chartreuse aux nombreux lacs, on trouvera dans chaque site naturel quelque chose d’exceptionnel. Partez avec nous à la découverte de 15 sites naturels incontournables accessibles facilement pour tout un chacun. Des paysages ressourçant allant des grands lacs glaciaires aux sommets enneigés, ces merveilles sculptées par la nature, en harmonie avec l’homme, sont propices à la contemplation, mais aussi à l’humilité face à la grandeur de la nature.

Sixt-Fer-à Cheval et ses mille cascades

Tout au bout de la vallée du Giffre, juste après Samoëns, Sixt-Fer-à-Cheval est un petit paradis pour les amoureux de la montagne. On aime d’un côté, son cirque grandiose d’où coulent de nombreuses cascades et de l’autre, la cascade du Sougey, gigantesque déversoir d’eau de montagne. Plus haut, on accède au site grandiose des Fiz… Bref, la montagne, certes, est belle partout, mais là, vraiment, c’est un concentré de montagne et un site naturel d’exception.

Voir notre article sur l’été à Sixt / Samoëns

La vue sur le Lac du Bourget depuis le Mont du Chat

Lac du Bourget, depuis le Mont du Chat par marco_44, Licence CC, Flickr

Dernier chaînon du Jura, le Mont du chat domine le Lac du Bourget de ses 1500 mètres d’altitude. Il permet une promenade ombragée, agréable et peu technique jusqu’au Mollard Noir puis la Dent du Chat. Là-haut, la vue plonge sur le lac et vers un large panorama sur le massif du Mont Blanc et la chaîne des Alpes. Les plus sportifs accèderont au sommet du Mont du Chat en vélo. C’est une des montées les plus dures des Alpes ! On peut aussi partir à pied du Bourget du Lac et atteindre la Dent du Chat.


Les « lapiaz » du désert de Platé

Mont Blanc depuis le Désert de Platé par *_*, Licence CC, Flickr

Accessibles depuis Passy ou Flaine, les Lapiaz du désert de Platé sont les plus grands d’Europe. Face au Mont Blanc, ils offrent une ambiance exceptionnelle à qui fera un peu d’efforts pour les atteindre. Les Lapiaz sont issus de l’oxydation du calcaire par le ruissellement de l’eau conjugué au gaz carbonique dégagé par les plantes. Ceci crée un calcaire rongé et sculpté de fissures et crevasses étranges. On en retrouve un peu partout dans les Préalpes et le Jura. Ambiance et texture déconcertante !

La vue sur les Écrins depuis le col du Galibier

Bouquetins devant la barre des Écrins au Grand Galibier par Glc PHOTO, Licence CC, Flickr

Deuxième massif français de haute montagne après le Mont Blanc, les Écrins comptent de nombreux glaciers, notamment sur le flanc nord des massifs. Depuis le col du Galibier, on se trouve aux premières loges pour contempler ce spectacle de la nature. A gauche, la splendide barre des Écrins, à droite, le râteau de la Meije et derrière vous, au loin, le massif du Mont Blanc. Pour les plus sportifs, l’ascension du Grand Galibier depuis Plan Lachat vous offre ce même paysage, en mieux avec un passage splendide au lac des Cerces.

Chercher la voie d’accès du Mont Aiguille

Mont Aiguille depuis le Grand Veymont (plus accessible) par Steynard, Licence CC, Flickr

Sommet emblématique du Vercors, le Mont Aiguille est réputé inaccessible et l’a longtemps été. Ce n’est qu’en 1492 que l’homme y posa le pied. Charles VIII chargeat Antoine de Ville, seigneur de Dompjulien, spécialiste de l’assaut des places fortes, de vaincre cette montagne inaccessible. Certains considèrent ceci comme les origines de l’alpinisme. Aujourd’hui, on trouve des topos de rando pour accéder au Mont Aiguille mais ça reste de l’alpinisme. Il est recommandé d’y aller avec un guide de haute montagne !

Ambiance désertique au Mont Ventoux

Du haut de ses 1909 mètres, il domine la Provence et coupe net le mistral dans sa lancée. Ce mont « chauve », du fait de l’altitude et du climat, est devenu une vraie légende grâce au Tour de France… Mais c’est également un point de repère dans le paysage pour de nombreux habitants de la vallée du Rhône, des Baronnies et du Vaucluse ! On l’escalade bien entendu en vélo, depuis Malaucène, ou plus couramment depuis Bédoin. C’est une montée longue et dure qu’il vous faudra préparer. Voir notre profil.

Les belles cascades du cirque de Saint-Même

Sous d’impressionnantes barres rocheuses du massif de la Chartreuse, ce cirque attire Chambériens et Grenoblois à la recherche de fraicheur et de calme. Très ressourçant, le cirque de Saint-Même a des airs de paradis terrestre. On y apprécie notamment ses quelques belles cascades. Il est particulièrement beau en automne notamment.

L’alignement des crêtes du Vercors

Lumière hivernale sur les crêtes du Vercors depuis la Balme, par redcheex, Licence CC, Flickr

D’où qu’on les abordent, elles ont quelque chose de grandiose. Si le Vercors semble un plateau débonnaire propice au ski de fond et à l’agriculture, son blanc est est lui particulièrement abrupt et grandiose ! On y accèdera notamment par le Pas de la Balme à Villard de Lans.

Entre-deux-eaux, cœur du Parc de la Vanoise

Entre-Deux-Eaux par Éole, Licence CC, Flick

Situé en Haute Maurienne, Entre-deux-Eaux est une vallée ultra préservée de Savoie, pourtant fief de l’industrie du ski. Entre Maurienne et Tarentaise, Entre-Deux-Eaux est la vallée préservée de la Vanoise : face à La Grande Casse, sommet de la Savoie, on ne trouve ici pas de village, une simple route, mais courte, et quelques refuges. C’est le paradis de la rando et de la contemplation. Le site est connu et fréquenté mais que par des gens qui partagent votre amour pour la montagne !

La Vallée des Merveilles au cœur du Mercantour

Vallée des Merveilles (Parc du Mercantour) par boutigny, Licence CC, Flickr

Au cœur du parc du Mercantour, dans les Alpes Maritimes, la vallée des merveilles dévoile à ciel ouvert, des gravures rupestres dans un état de conservation exceptionnel. Plus de 40 000 gravures rupestres datant du Néolithique et de l’Âge du bronze y ont été découvertes ! Les villages alentour sont également pleins de charme, dont certains comptent parmi les plus beaux villages des Alpes !

Vue XXL sur le Lac d’Annecy depuis le Col de la Forclaz

col de la Forclaz et lac d'Annecy
col de la Forclaz et lac d’Annecy

En surplomb d’un lac bleu turquoise, voici un des plus beaux sites naturels de Haute-Savoie ! Au col de la Forclaz, le panorama sur le Lac d’Annecy est est simplement grandiose. Du mois de mai aux dernières touches de l’automne, c’est un très beau site. Les plus sportifs partiront au-dessus à l’assaut de la Tournette, sommet emblématique de la région qui offre un panorama à 360° sur les Alpes du Nord. Pour les autres, monter au Chalet de L’Aulp vous permettra de vous restaurer et d’acheter quelques bons reblochons d’alpage !

Explorer les Gorges du Verdon

Par Miguel Virkkunen Carvalho – Flickr

Dans les magnifiques paysages de la Haute Provence, avec les eaux turquoise du lac de Sainte Croix, les Gorges du Verdon sont considérées comme le plus beau canyon d’Europe ! Elles font entre 250 et 700 mètres de profondeur ! On peut en explorer l’entrée en canoë ou en pédalo. La route qui relie le Moustier-Sainte-Marie à Castellane offre de nombreux belvédères sur le canyon.

Le massif du Mont Blanc depuis l’Aiguille du Midi

Par Cristian Bortes – Flickr

A 3900 mètres d’altitude, au royaume des « neiges éternelles », l’Aiguille du Midi vous donne accès, sans effort, à un paysage exceptionnel… Une carte postale en réalité augmentée ! Si vous en avez le temps, le must consiste à descendre la vallée blanche à ski (en janvier ou février). Au sommet du téléphérique du même nom, un musée, un pas dans le vide et d’autres attractions conviendront aux non-alpinistes. Pour aller plus, loin, consultez notre article sur quoi faire à Chamonix.

Chercher la mer de glace depuis le Montenvers

La mer de glace et sa moraine en automne 2017

Difficile de penser qu’ici encore, il y a quelques dizaines d’années, nos parents et vous-même peut-être, admiraient un glacier, un vrai. Dans ce site naturel unique, sans doute un des plus connus des Alpes françaises, se joue une page du tourisme de mémoire climatique. Pourtant, sous cette rivière de roches grises, le glacier est encore là. Il reste quelques dizaines de mètres de glace, mais il en perd chaque année. Nous on trouve ce site mélancolique, même si la montée par le train du Montenvers est top !

Du pré de Madame Carle au glacier des Écrins

Barre des Écrins par ro_sch, Licence CC, Flickr

Il n’y a pas qu’au Mont Blanc qu’il y a des glaciers. Ceux des Ecrins résistent encore ! Dans la vallée de Vallouise, un des plus beaux villages des Hautes Alpes, on peut atteindre le front du glacier blanc. Pour les amateurs d’alpinisme, la barre des Ecrins est un grand classique ! C’est sans doute d’ailleurs un des plus beaux sommets de France.

Recevoir la newsletter d'Alti-MAG

Ce contenu vous plait ? Recevez gratuitement chaque semaine la newsletter d'Alti-Mag : les derniers articles publiés sur le site directement dans votre boite mail !

Voir le formulaire d'abonnement

A lire également :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page