Sixt-Fer-à-Cheval / Samoëns : paradis des vacances d’été

A fréquenter les stations d’altitude, on finit par croire que montagne et vacances d’été sont peu compatibles. Températures fraîches, architecture de banlieue, loin de tout, un peu vintage et peu accueillante… Et pourtant, il existe quelques coins de paradis dans les Alpes dont Sixt-Fer à Cheval et Samoëns font partie. Nous vous présentions d’ailleurs ici 10 villages pour vos vacances d’été.

Dans une plaine baignée de soleil surplombée de crêtes grandioses d’où descendent des cascades et torrents, Sixt et Samoëns offrent la complémentarité du village tranquille et de la petite ville de vallée avec ses 2 400 âmes. A Sixt, les cascades, le cirque et la grandeur des paysages. A Samoëns, les commerces, les parapentes, la rue animée, la baignade et les cols de montagne. Entre les deux, les visiteurs de passage s’initient au rafting sur le Giffre en traversant les belles gorges des Tines.

La douceur au pays des chalets et mazots

A Samoëns comme à Sixt, il ne fait pas froid l’été. Il faut dire qu’on est loin des altitudes des grandes stations de ski. Le village de Samoëns se trouve à 700 mètres d’altitude. Lors des canicules en plaine, on profite de l’air un peu plus frais en journée et d’un vrai rafraîchissement nocturne. Si on a trop chaud, il suffit de monter : d’un côté, on trouve le col de Joux Plane à 1 700 mètres d’altitude, de l’autre le domaine skiable de Samoëns à 1 600 mètres d’altitude. Côté paysages, on trouve dans les environs de Samoëns de belles prairies plantées de très beaux chalets et de nombreux mazots, ces anciens greniers à grains typiques de Haute-Savoie.

Au pays des mille cascades

Ce qui marque le plus à Samoëns mais surtout à Sixt, c’est la présence de l’eau ! Depuis le “bout du monde” à Sixt-fer-à-Cheval jusqu’à Samoëns, le Giffre coule dans la vallée, portant avec lui son lot d’activités nautiques. On vous recommande de tester le rafting sur cette rivière plutôt calme en été. Sensations garanties et belle découverte lors du passage dans les gorges des Tines !

C’est au cirque du Fer à Cheval où l’on trouve le plus de cascades, même si la plus touristique se trouve dans l’autre vallée de Sixt. La cascade du Rouget, bien fléchée en voiture, mérite en effet le détour. Avec un bon débit, elle dessine une double chute et vaporise une eau fraîche sur ses visiteurs. Les cascades du cirque du Fer à Cheval ne s’approchent pas elles mais se contemplent de loin. Sortant de la montagne ou des hauts plateaux, elles impressionnent le visiteur qui d’un regard peut en compter plus de 10 ! On en retrouve sur tout le territoire de la commune, toutes plus fascinantes les unes que les autres. Les chercher en deviendrait presque un jeu !

Grandes randonnées et yeux grands ouverts

A Sixt-Fer-à-Cheval, les sommets semblent inaccessible. Pas de randonnées d’altitude de moins de 1 000 mètres de dénivelées. Ici, les gens viennent surtout pour la balade. Ils se garent au parking du Fer à Cheval (payant) et marchent dans un fond de vallée presque plat tout au plus 10 km. Le cadre est grandiose, les yeux tournés vers le ciel, pas besoin de réaliser des exploits pour avoir des souvenirs pleins la tête. Autres lieux magiques de Sixt : le lac d’Anterme et le lac de Gers , mais l’accès sera long et plus sportif ! A Samoëns, on trouve des belles randonnées faciles en altitude. Depuis Samoëns 1 600 ou depuis le col de Joux Plane, on peut s’attaquer à des sommets faciles avec une vue grandiose sur le Mont-Blanc. La pointe d’Angolon depuis le col de Joux Plane peut s’atteindre en 2 heures et 500 mètres de dénivelée.

Côté grandes randonnées, le tour des Fiz doit être une très belle itinérance. Il permet de faire le tour de la chaîne des Fiz en passant par le désert de Platé, plus grand lapiaz d’Europe avec de magnifiques balcons sur le Mont-Blanc, tout proche.

Miam-miam du reblochon !

Passer à Samoëns sans goûter au reblochon serait une grande erreur ! Celui de la coopérative est excellent, tout comme l’Abondance, également produit dans le secteur. Côté spécialités, pas de surprises mais tout est bon : le régal, la tarte aux myrtilles (qu’on ramasse d’ailleurs mi-août au col de Joux Plane) et le gâteau de Savoie de chez Tifanie… On en redemande !

A Sixt, le restaurant Le Rouet à Salvigny sert une cuisine simple est bonne. Testée et approuvée !

En conclusion, 10 choses à faire à Samoëns

Samoëns est une très belle destination pour vos vacances d’été. Voici notre TOP10 des choses à faire à Samoëns

  1. Marcher les yeux en l’air du cirque du Fer à Cheval au Bout du Monde
  2. Tester le rafting. En fait, ça ne fait pas peur et c’est vraiment top !
  3. Grimper le col de Joux Plane en vélo (ou en voiture) depuis Samoëns pour admirer une très belle vue sur le Mont-Blanc
  4. Escalader la pointe de l’Angolon depuis Joux Plane avec ses beaux sentiers de crêtes
  5. Manger une glace des Alpes en faisant du lèche vitrine à Samoëns (obligé)
  6. Regarder les agences immobilières pour s’imaginer acheter un chalet à Samoëns
  7. Monter au refuge du lac de Gers pour y manger le midi
  8. Se baigner en fin de journée au plan d’eau du lac aux dames
  9. Flâner dans le jardin botanique La Jaÿsinia à Samoëns en début d’été
  10. Manger du reblochon à la louche (bah oui, il est coulant ici !)

Recevoir la newsletter d'Alti-MAG

Les derniers articles d’Alti-MAG dans votre boite mail une fois par semaine !

Voir le formulaire d'abonnement

A lire également :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.