Accueil » Tous les articles » Alti-guide » Les 15 plus beaux villages des Hautes Alpes

Les 15 plus beaux villages des Hautes Alpes

Entre Alpes du nord et Provence, les Hautes Alpes est un département montagnard très diversifié. Enneigé et ensoleillé, c’est une destination touristique hivernale comme estivale. C’est aussi un des départements les plus ruraux de France et sans doute, un de ceux qui conjuguent le mieux authenticité, espaces préservés et culture ski. On y trouve quelques-uns des plus beaux villages des Alpes et de belles stations de ski. La Grave et Saint Véran sont d’ailleurs membres des plus beaux villages de France.

Sommaire :

Saint Véran, plus haut village des Alpes

Saint-Véran, Par Pierre Metivier, Licence CC, Flickr

Au cœur du Parc Naturel Régional du Queyras, à l’est des Hautes-Alpes, Saint-Véran est, du haut de ses 2042 mètres d’altitude, le plus haut village de France. Il est également membre des Plus Beaux Villages de France Préservé et authentique, il séduira les amateurs de calme mais aussi de luxe avec son très bel hôtel 4 étoiles Altapeyra, dont un beau restaurant gastronomique.

Briançon, plus haute ville de France

Briançon par Raffaele Sergi, Licence CC, Flickr

C’est la plus haute ville de France. Briançon compte un peu plus de 11 000 habitants. Cette ville fortifiée Vauban aux façades colorées est classée au patrimoine de l’Unesco. Avec sa grande rue centrale, appelé gargouille, on est ici transporté à la croisée des cultures : celle des Alpes, très présente, celle de l’Italie, toute proche et celle de la Provence, bien entendu ! N’oublions pas qu’on est ici dans la, vallée de la Durance, qui rejoindra le Rhône à Avignon.


Le Monêtier les Bains, station aux pieds des glaciers

Village de Monetier les Bains par pleymo_05, Licence CC, Flickr

Entre le col du Lautaret et Briançon, Le Monêtier-les-Bains est beau village de montagne, ancienne station thermale et station de ski du domaine de Serre Chevalier Vallée. Le village possède un centre aqualudique réputé : les Grands Bains du Monêtier.

La Grave, Mecque de l’alpinisme

La Grave par thibhou, Licence CC, Flickr

Aux confins de l’Isère et des Hautes-Alpes, entre l’Oisans et le col du Lautaret, La Grave est un haut lieu de l’alpinisme en France. Du village, un téléphérique permet d’atteindre en été comme en hiver le glacier de la Girose à 3200 mètres d’altitude. Le village, lui, est authentique et assez touristique.

Névache, l’authentique

Dans la haute vallée de la Clarée, sans doute une des plus préservées des Alpes, Névache est un authentique village d’altitude, typique des Hautes Alpes. Ses belles maisons de pierre, coiffées de tuiles de bois sont regroupées autour de son église. Terre de ski de fond l’hiver et paradis des randonneurs en été, la vallée de Névache est surplombée par plusieurs 3000 bien connus des randonneurs dont la pointe des Cerces et Mont Thabor. Particularité locale : sur la commune de Névache, Vallée Étroite est une vallée française en versant Italien. Elle n’est accessible qu’en été par le col de l’Echelle.

Mont-Dauphin, village fortifié

Entre Embrun et Briançon, la place forte de Mont Dauphin est une cité fortifiée de type Vauban, qui surplombe la vallée de la Durance. Comme Briançon, elle est inscrite au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. Elle date de 1693. Derrière ses remparts en marbre rose, la ville fortifiée au plan géométrique abrite d’anciennes casernes et un village où vivent encore 170 habitants. Touristique, il abrite également des artisans et commerces.

Serres, l’accord du nord et du sud

Serres par anbasso215, licence CC

Sur les Rives du Buëch, à la croisée des routes de Grenoble, Sisteron, de la vallée du Rhône et du Gapençais, Serres est un beau village médiéval des Alpes aux airs de Provence. Blottie sur le flanc sud de son rocher, la commune fait partie du parc naturel régional des Baronnies provençales. Ici, on pratique un tourisme doux et de nature, au cœur d’un territoire rural de basses et moyennes montagnes baignées de soleil.

Rosans, le village provençal

Rosans, © Philippe Adobe Stock

Au cœur du Parc naturel régional des Baronnies provençales et aux portes de la Drôme provençale, Rosans est un beau village du sud situé à la croisée des chemins entre Serres et Nyons. Dans ce bourg médiéval situé loin des circuits touristiques, on aime ses façades colorées, ses ruelles pavées, ses portes et sa tour carrée où des artistes et artisans s’installent en été.

Vallouise, vallée préservée des Écrins

Marché des potiers de Vallouise par CLAUDE PERSO, licence CC

Entre Briançon et Embrun, la vallée de Vallouise s’engouffre au cœur des Écrins et de ses hautes montagnes. En fond de vallée, le village de Vallouise est animé et plein de charme. Autour, les sommets dépassent allègrement les 3000 mètres. Au bout de la vallée, le pré de madame Carle est le point de départ pour l’ascension de la barre des Ecrins (4102 m d’altitude). Alpinisme, eau vive, escalade, randonnée, ski alpin et de fond… la Vallouise est une destination complète.

Orpierre, haut lieu de l’escalade

Orpierre © Office de Tourisme Sisteron Buëch

Adossé à sa montagne, ce village des Baronnies Provençales a acquis une solide réputation dans le milieu de l’escalade. Entre 700 m et 1200 mètres, le site offre de nombreuses voies d’escalade bien exposées réchauffées par le soleil du sud. Mais, si vous préférez avoir les pieds sur terre, les vieilles pierres du village raviront les amateurs d’authenticité. Paradis de la pleine nature et d’une montagne douce, Orpierre se trouve non loin de Serre, de Sisteron et de la Drôme Provençale.

Ceillac, la montagne sur un plateau !

Ceillac © Christophe Cappelli, Adobe Stock

Sur un beau plateau situé à 1600 mètres d’altitude entouré de montagnes, Ceillac est une petite commune touristique du Queyras. On y pratique le ski alpin et le ski de fond ainsi, bien entendu que de nombreuses activités de montagne. Son patrimoine authentique et ses 2 églises en sont caractéristiques : L’église du village, possède un clocher avec 6 cloches. Un peu plus loin, l’église Sainte-Cécile semble en retrait, isolée.

Aiguilles, capitale du Queyras

Aiguilles © F.Amoros via Apidae

Longtemps capitale du Queyras, avant que le chef-lieu passe à Guillestre, Aiguilles possède une histoire particulière avec le retour au pays d’émigrés étant partis faire fortune en Amérique. Plusieurs bâtiments au style plus urbain héritent de cette époque, comme c’est le cas en Ubaye. Si on ne skie pas à Aiguilles, Abriès, commune voisine possède ses pistes de ski.

Château Queyras, majesté Alpine

Chateau Queyras par Jacob Surland Fine Art Photographer, licence CC

Fort Queyras est un fort remanié par Vauban qui gardait l’entrée de la vallée du Queyras. Il domine d’une manière majestueuse sur un nid d’aigle de plus de 2000 m², le petit village de Château Queyras. Le site du château se visite tandis que le village offre quelques artisans, restaurants et un départ de canyoning sur le Guil.

Guillestre, le village-ville

Guillestre par cagouille05, licence CC

Porte d’accès au Queyras et au col de Vars, Guillestre est devenue la plaque tournante commerciale de cette région. De fait, avec ses 2383 habitants, Guillestre est la 8ème ville la plus peuplée des Hautes-Alpes. Outre son cadre de montagne exceptionnel entre Mont-Dauphin, Vars et le Queyras, Guillestre possède un beau centre-ville. On notera notamment quelques vestiges de l’époque médiévale : plusieurs tours, quatre portes et de belles rues du centre ancien teintées des ocres provençales.

Saint-Bonnet-en-Champsaur, la médiévale

Saint Bonnet en Champsaur par Fr.Latreille, licence CC

Tout à l’ouest du département, le chef-lieu du Champsaur est un village médiéval où se mêlent influences dauphinoises et provençales. Ruelles étroites, place couverte et vie commerçante, Saint-Bonnet séduira les amateurs de vieille pierres comme de montagnes, toutes proches.

Et aussi…

Bien entendu, les Hautes-Alpes ne se limitent pas à ces 15 villages. On aurait pu également vous parler d’Embrun, belle ville située aux portes du lac de Serre Ponçon, de Montgenèvre, grande station village du nord du département, d’Ancelle et de Molines en Queyras, deux beaux villages du Queyras, des Orres, beau village support de la station du même nom et de Crévoux, station village du sud du département.

Recevoir la newsletter d'Alti-MAG

Les derniers articles d’Alti-MAG dans votre boite mail !

Voir le formulaire d'abonnement

A lire également :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page