Accueil » Tous les articles » Alti-guide » Eco-tourisme en montagne » Où planter sa tente en montagne ?

Où planter sa tente en montagne ?

location de chalet en montagne

Pratique et écologique, le camping a la côte en montagne. Qu’on le pratique sur des terrains dédiés (les campings et aires naturelles) ou en pleine nature, il permet un rapport direct à l’environnement et à l’autre. C’est également un mode de vacances plus sobre et écologique. En montagne, le bivouac est très à la mode. Mais attention : on ne peut pas planter sa tente partout. En la matière, il y a des règles à respecter pour garder la nature indemne une fois les lieux quittés. Si l’on n’est pas adepte de wilderness, on peut aussi planter sa tente à proximité d’un refuge, pour profiter, moyennant paiement, des infrastructures de ce dernier.

Au camping !

Camping du Joret, les Saisies, © gîtes de France

On trouve de nombreux campings dans les Alpes et dans les autres massifs. Ces derniers se trouvent à toutes les altitudes : en bords de lacs ou en montagne. Le plus haut se trouve à Val d’Isère, à 1860 mètres d’altitude. Mais le plus « into the wild » est sans doute le camping d’alpage du Joret, qui se trouve aux Saisies, face au mont Blanc. C’est un camping simple, sans jeux ni piscine, où l’on plante sa tente en montagne et où l’on profite de la vue. Au global, plus de 400 campings sont situés du nord au sud des Alpes. Bien plus encore dans les autres montagnes de France.

Parmi les plus belles vues en altitude, notons notamment le Village Mont Blanc à Passy avec sa vue sur les glaciers. Plus haut, à Chamonix, le camping de la mer de Glace offre une vue imprenable sur les Drus et le massif du Mont Blanc. À Pralognan la Vanoise, l’Alpes Lodges offre une belle vue sur les paysages de la Vanoise.

Le bivouac : planter sa tente en pleine nature

Bivouac en montagne au lac Guichard en Maurienne par Kwen Lr photographies, licence CC BY-NC-ND 2.0.

Le bivouac est à la mode en montagne. Il faut dire que partir juste avec son sac à dos, en symbiose avec la nature a de quoi tenter ! En montagne, il y a de grandes chances de ne rencontrer personne et de voir de très belles choses ! Chercher un spot de coucher de soleil, dormir au bord d’un lac d’altitude ou en lisière de forêt au plus près de la faune sauvage, admirer la vue depuis un sommet panoramique… Il y a beaucoup de raisons de partir planter sa tente en altitude. Et les possibilités de déplacement sont aussi nombreuses : monter en voiture et camper à quelques mètres de son véhicule, partir en vélo et camper en altitude ou partir en trek d’une ville ou d’une gare SNCF… Le bivouac est également une bonne option pour partir en mode zéro carbone.

Attention toutefois à bien choisir votre tente de camping et votre matériel ! Ici, chaque kilo compte ! Cette dernière doit être légère, compacte et avec un tapis de sol solide pour ne pas être abimée lors de vos sorties. Il est d’ailleurs possible d’en acheter un en plus pour mieux protéger votre tente. En complément, vous devrez également emmener un matelas, un sac de couchage et de l’eau. Comptez 2 litres par jour et par personne. Repérer en amont les points d’eau est donc primordial. Un réchaud, des couverts et une popote seront également utiles pour vous restaurer. Pensez également à prendre une batterie pour recharger votre téléphone et un coussin gonflable pour protéger vos cervicales. Sachez que plus votre matériel est léger, plus il est cher. Il faut donc chercher un équilibre entre prix et qualité produit.

Les sites de vente en ligne comme Campz.fr disposent d’une large gamme de produits à des prix compétitifs. En la matière, vous pouvez également tenter la seconde main ou la location.

Le bivouac, une activité réglementée

Notez également qu’on ne peut bivouaquer n’importe où. C’est généralement interdit en bord de mer, dans les zones touristiques, en forêt et dans les parcs et réserves naturelles. Le camping sauvage étant interdit, une tolérance est appliquée pour le bivouac, dans la mesure où vous pliez votre tente dans la journée. Pour en savoir plus, retrouvez ici nos conseils pour organiser vos bivouacs en montagne.

Planter sa tente autour d’un refuge

C’est toujours du bivouac, mais avec de l’eau, des toilettes, une douche et une soupe chaude si besoin ! Beaucoup de refuges acceptent les campeurs, moyennant un petit ticket d’accès. Ici, vous campez en pleine nature, avec d’autres randonneurs, et profitez des commodités du refuge. Vous restez dans la logique de sobriété proche de la nature du bivouac, mais avec un brin de confort en plus. En Vanoise, par exemple, on peut poser sa tente autour de plusieurs refuges, le bivouac étant strictement interdit ailleurs.

Il est également possible de camper chez l’habitant, en montagne ou ailleurs. Des sites communautaires proposent désormais ce service, de manière payante ou gratuite.

Illustration : « Milky Way over the alps » by NaPhi Media is licensed under CC BY 2.0.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut