Accueil » Tous les articles » Alti-sport » Alti-vélo » Quel matériel de vélo acheter pour traverser les Alpes en vélo ?

Quel matériel de vélo acheter pour traverser les Alpes en vélo ?

Partir voyager en montagne avec son vélo nécessite parfois d’investir dans du matériel. La traversée des Alpes peut être très exigeante physiquement, surtout si vous portez plus de 20 kg de bagages. Adapter votre matériel peut vous aider à mieux passer la difficulté. Protection contre le froid ou les orages (plus fréquents en montagne), pignons adaptés à la pente, triple plateau éventuellement et sacoches bien entendu… Il est parfois nécessaire d’investir si l’on souhaite que tout se passe bien ! Voici quelques conseils pour acheter votre matériel de vélo.

Équiper son vélo pour le portage

Un vélo équipé pour un petit voyage sur les rives du lac du Bourget
Un vélo équipé pour un petit voyage sur les rives du lac du Bourget

La traversée des Alpes en vélo se fait sur plusieurs jours. Pour que tout se passe au mieux, il faudra investir dans du matériel de voyage, par exemple sur le site spécialisé Le Cyclo, qui comporte de nombreuses références.. Il conviendra de transformer votre vélo en vélo de portage. S’il n’est pas équipé, il vous faudra acheter un porte-bagage robuste et au moins deux sacoches étanches. De notre côté, nous avons deux sacoches Vaude Aquaback, qui ont l’avantage de résister à la pluie, ce qui est primordial lorsqu’on se déplace sur plusieurs jours. Leur volume est de 24 litres chacune pour un poids de moins de 2 kilos. Si vous voyagez avec une tente, vous pouvez aussi prendre des sacoches avant, ou même une petite remorque mono-roues. Toutefois, sachez que plus vous serez chargés, plus les montées seront difficiles.

Vous pouvez aussi faire le choix de sacoches de bickpacking. Il s’agit de sacoches plus légères qui se fixent dans le cadre de votre vélo et derrière la selle. Leur volume est par contre bien inférieur aux sacoches de vélo de voyage. Elles sont idéales pour des petits voyages ou si vous avez une voiture suiveuse. Pensez également à prendre plusieurs gourdes, car en montagne on ne trouve pas d’eau partout. Vous pourrez faire 50 km sans pouvoir recharger votre gourde. Prévoyez donc au moins 2 litres d’eau de réserve. Certains vélos de voyage sont équipés de 3 portes gourdes. Ça peut- être une bonne option en montagne.

Votre vélo étant plus lourd, il vous faudra le tracter. Changer votre cassette arrière avec des pignons plus faciles peut être une bonne option. Vous pourriez aussi investir dans un triple plateau si votre vélo n’est pas équipé. En effet, la traversée des Alpes passe par des cols longs, que vous passerez lentement en plusieurs heures. Le rythme en vélo de voyage est très différent de celui du cyclosport. En montée, vous roulerez sans doute entre 6 et 8 km/h. Autre option : louer un van et voyager léger avec votre famille ou vos amis en équipe technique ! Pendant que vous roulez, ces derniers peuvent visiter les beaux sites de la route des Grandes Alpes ou juste faire la sieste !

Équiper le cycliste pour le voyage

Pour compléter votre panoplie, il vous faudra vous équiper pour la route. Là aussi , on trouvera tout le matériel sur le site spécialisé Le Cyclo. Côté vêtements, un cuissard avec peau de chamois et un haut respirant sont presque indispensables. Le but est de rechercher le confort, d’évacuer l’humidité et de limiter les frottements. Il faudra aussi penser au froid d’altitude et à l’humidité. Pour le froid, un bon coupe-vent imperméable devrait suffire. C’est indispensable dans les descentes de cols, sauf par temps de canicules. Pour la pluie, une cape de pluie peut être une bonne option, car plus couvrante, notamment pour les montées. Le coupe-vent peut aussi fonctionner. En montagne, les pluies sont plus intenses qu’en plaine et des orages peuvent se développer en milieu d’après-midi, même quand il faut beau sur toute la France. Ne prenez pas le risque de pluies à la légère !

Investir dans des protège-chaussures, des gants de vélo, des lunettes de soleil, de la crème solaire, une couverture de survie (en cas de problème) et des vêtements de rechange sera également nécessaire. N’oubliez pas aussi de prendre une batterie pour recharger votre téléphone et éventuellement un chargeur solaire. Certains cyclistes arrivent ainsi à recharger leur téléphone en roulant ! Des barres de céréales vous seront d’un grand secours en cas de fringale. Enfin, bien entendu, pensez à acheter une carte routière et un topo guide, car votre téléphone n’aura pas du réseau en permanence tout au long du trajet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page