Accueil » Tous les articles » Alti-sport » Sport de montagne : 8 activités à tester au moins une fois dans sa vie

Sport de montagne : 8 activités à tester au moins une fois dans sa vie

Les grands espaces de montagne sont de formidables terrains de jeux pour les amateurs de sports outdoors. Sur l’eau, la neige ou la pente, la montagne a vu l’émergence de quelques sports spécifiques à son territoire. Focus sur 8 d’entre eux, parmi les plus connus et pratiqués.

Le rafting

Voici un sport qu’on ne pratique qu’en montagne ! Le rafting consiste à descendre des torrents à l’aide d’un canot pneumatique. C’est un sport de montagne qui se pratique à plusieurs. Dans les Alpes, les portions de rivières navigables sont classées par niveaux de difficulté. Il existe de nombreux torrents d’initiation au rafting, assez ludiques, comme le Giffre à Samoëns, l’Isère à Bourg-Saint-Maurice ou encore la Haute-Durance à Briançon. D’autres torrents sont plus techniques comme le Doron de Bozel en Tarentaise, qui est classé classe IV. En règle générale, on pratique le rafting avec un moniteur, qui saura nous guider dans cette activité surprenante.

La via ferrata

Cette activité qu’on ne pratique quasiment qu’en montagne consiste en un beau mixte entre randonnée et escalade. Aidé d’une ligne de vie, d’un baudrier et d’une double longe, la via ferrata consiste à parcourir un parcours tracé et équipé sur un itinéraire rocheux. Surplombs, échelles, passerelles, ponts de singes, tyroliennes et autres passages ludiques agrémentent le parcours. Avec ou sans guide, selon son niveau et son assurance, on peut commencer la via dès 7 ou 8 ans sur des parcours dédiés. Voir notre article sur les plus belles via ferratas des Alpes.

Le ski alpin

C’est sans doute l’activité de montagne la plus pratiquée par les Français. On estime que chaque annnée, environ 12% des Français font du ski. Le ski alpin est un sport assez spécifique qui nécessite des infrastructures pour fonctionner : remontées mécaniques pour remonter les pentes, pistes tracées et damées pour redescendre. 4 niveaux de pistes ont été créées : les vertes (faciles), les bleues (intermédiaires), les rouges (difficiles) et les noires (très difficiles). Les bons skieurs rajouteront les “hors-pistes” et “free-ride” qui consistent simplement à skier sur des zones non préparées.


Attention toutefois, si les pistes sont considérées comme sécurisées, donc à l’abri des avalanches, les zones hors-pistes, même entre 2 pistes, ne le sont pas. Le ski alpin consiste donc à descendre des pentes plus ou moins dures en pratiquant des virages. Ces derniers permettent de ralentir la descente. La pratique de loisir du ski alpin est indissociable de la contemplation du paysage, des pause photos et des terrasses d’altitude.

Le ski de fond

Le ski de fond est le pendant sportif et cardio du ski alpin. Muni de skis plus fins et plus longs, le skieur de fond se déplace sur des pistes damées, sur plusieurs kilomètres. Le skieur de fond peut se déplacer en pas de patineur (skating) ou en alternatif (ski classique, dans des rails). Comme le ski alpin, on peut débuter le ski de fond très tôt, dès 3 ans. Si le ski alpin se pratique sur les pentes, le ski de fond se pratique généralement sur des hauts plateaux : Jura, Vercors, Revard, Glières… Il est moins cher que le ski alpin car il nécessite moins d’investissement pour la collectivité. Comptez environ 10 € la journée en ski de fond contre 35 à 50 € la journée en alpin.

Le ski de randonnée

Le ski de randonnée ou ski alpinisme se pratique dans une montagne pas ou peu aménagée. C’est un sport très cardio qui consiste à monter des pentes à l’aide de skis équipés de “peaux de phoques”. Ces peaux, aujourd’hui synthétiques, permettent au ski d’avancer mais pas de reculer. On les décolle à la descente. Les amateurs de ski de randonnée sont de plus en plus nombreux ces dernières années. On voit notament émerger des nouvelles pratqiues en station, plus lointaines du ski alpinisme, et plus proches du sport fitness. Pour ces nouveaux pratiquants, des pistes de montée ont été tracées et balisées au départ des stations. La descente peut ensuite se faire par les pistes. Les stations proches des villes sont plébiscitées par ces pratiquants : Chamrousse, Saint-Pierre-de-Chartreuse, Combloux, La Clusaz…

Le parapente

Qui n’a jamais rêvé arrivé au sommet d’une randonnée de redescendre par la voie des airs ? Certains le font en parapente ! Cette voile légère permet, après un stage d’initiation, de descendre et se déplacer tel un oiseau. Pour les débutants, l’idéal pour découvrir le parapente consiste à prendre un vol d’initiation. Le col de la Forclaz, Samoëns, Saint-Hilaire-du-Touvet notamment sont des sites de pratique reconnus. Particularité du parapente : c’est un sport de montagne à pratique en hiver comme en été. L’hiver, de nombreux moniteurs proposent des décollages skis aux pieds avec survol du domaine skiable. A Valfréjus, on peut également s’initier au speed-riding, une voile plus courte adaptée au ski, qui permet d’enchaîner glisse et saut, porté par la voile du parapente.

Le vélo

Route du col du Galibier

Durable et sportif, le vélo a la cote en montagne ! Que ce soit pour escalader les cols du Tour de France, pour parcourir les sentiers ou pour traverser les Alpes, il rencontre un succès croissant. L’arrivée du VAE n’y est sans doute pas pour rien. Il se développe même en hiver avec la mode du Fat Bike, des vélos aux pneus surdimensionnés qui permettent de rouler sur la neige. Si vous êtes amateurs de défis, vous pourrez tenter la Grande Traversée des Alpes, randonnée au long court qui permet de relier Thonon-les-Bains à Nice par les plus grands cols des Alpes. Mais se défier à un col (que ce soit le col du Galibier ou le col du Chat) est toujours un accomplissement.

Le traineau à chiens

Avec ses airs d’aventure Australe, cette activité fait rêver beaucoup de monde ! Et pour cause, imaginez-vous mains sur un authentique traîneau, tiré par une meute de 6 chiens qui courent et aboient avec entrain ! Les mushers professionnels commercialisent bien souvent des initiations d’une à deux heures qui vous permettront de vous familiariser avec la pratique. On le pratique souvent de fin décembre à fin mars.

Recevoir la newsletter d'Alti-MAG

Ce contenu vous plait ? Recevez gratuitement chaque semaine la newsletter d'Alti-Mag : les derniers articles publiés sur le site directement dans votre boite mail !

Voir le formulaire d'abonnement

A lire également :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page