Accueil » Tous les articles » Alti-Miam » Quelles sont les meilleures tables des Alpes selon le Gault et Millau ?

Quelles sont les meilleures tables des Alpes selon le Gault et Millau ?

Le Michelin n’est pas le seul guide à inspecter les restaurants de France pour trouver la meilleure table. Le plus connu de ses concurrents reste le Gault et Millau. Ce dernier décerne des Toques (qui vont de 1 à 5) et des notes à plus de 6000 restaurants en France. Dans les Alpes, si le haut du classement est relativement similaire, c’est dans les détails qu’on trouvera des différences et plus de granularité entre le Michelin et le Gault et Millau. En effet, le Gault et Millau ne décerne pas 3 niveaux de distinction, mais des notes de 10/20 à 20/20, traduites en toques (de 1 à 5 toques). À noter que ce dernier note aussi les hôtels, les artisans culinaires et les vins. Un vrai guide d’épicuriens !

Le top du top des 2 guides

Les meilleures tables du Gault et Millau dans les Alpes diffèrent légèrement de celles du Michelin. Mais on retrouvera tout de même des convergences. Ainsi, tout comme dans le Michelin, les tables de Yannick Aléno à Courchevel (le 1947) et d’Emmanuel Renaut à Megève (Flocons de Sel) occupent le haut du classement. Elles disposent de 5 toques, tout comme Marc Veyrat (déclassé par le Michelin) et Yoann Conte à Veyrier du Lac (2 étoiles au Michelin). Les chefs René et Maxime Meilleur et Laurent Petit, chacun 3 étoiles au Michelin ont eux 4 toques au Gault et Millau, tout comme Jean Sulpice (Talloires), le Chabichou (Courchevel), le Fantin Latour (Grenoble) et la Maison Aribert (Uriage). Preuve en est qu’entre excellence et excellence, la nuance est parfois infime ! À l’exception du Fantin Latour (1 étoile seulement selon le Michelin qui ne semble pas aimer Grenoble), les 2 guides s’accordent pour dire que toutes les tables citées ci-dessus sont les meilleures des Alpes.

Laurent Petit au Clos des Sens, une des meilleures tables des Alpes
Laurent Petit au Clos des Sens, une des meilleures tables des Alpes

Michelin plus sélectif

Du côté des 3 Toques, on retrouvera également des tables reconnues dans les Alpes : Atmosphères (le Bourget du Lac), Kintessence (Courchevel), les Morainières (Jongieux), l’Orangerie du Château de Candie (Chambéry), Albert Premier (Chamonix), la Table de l’Alpaga (Megève), le Sarkara (Courchevel), le Palégrié (Corrençon), Ô Flaveur (Douvaine), l’Atelier d’Edmond (Val d’Isère), l’Auberge sur les Bois (Annecy), la Ferme de l’Hospital (Bossey), la Rotonde de l’hôtel des Trésoms (Annecy), le Montgomerie (Courchevel) et Ursus à Tignes.

Parmi ces 3 toques, seuls 4 restaurants (l’Orangerie, le Palégrié, l’Auberge sur les Bois et la Ferme de l’Hospital) ne sont pas étoilés au Michelin. Il s’agit parfois de choix éditoriaux, voire de conflits. Le Michelin a aussi le besoin de garder une image de dénicheur et de créateur de talents quand le Gault et Millau est plus confidentiel, moins passionnel. Le déclassement de Marc Veyrat de 3 à 2 étoiles avait ainsi fait grand bruit et suivi des propos critiques de ce dernier envers le guide. Le chef menait également des projets avec une chaîne de restauration d’autoroute. De fait, avec 40 adresses dans le Michelin 2022, ce guide est plus sélectif. Il vous guide pour vous déplacer pour manger (la raison première du guide inventé par un fabricant de pneus) quand le Gault et Millau tente de vous trouver les meilleures tables, partout en France et proches de vous.

Les bonnes adresses du Gault et Millau

Le principal avantage du Gault et Millau c’est qu’il note plus de restaurants que le Michelin (même si le Michelin met aussi des commentaires sur des restaurants qu’il ne distingue pas). On trouve ainsi dans les 1, 2 et 3 toques des petites merveilles dans des territoires que le Michelin a tendance à délaisser. Ainsi à Grenoble, le Michelin a testé 6 restaurants, avec un étoilé et deux Bibs Gourmands. Côté Gault et Millau, on retrouve 18 restaurants de 1 à 4 toques. En altitude, on trouve ainsi peu de restaurants étoilés (22 restaurants), à peine plus en comptant les Bibs Gourmands (une dizaine). Le Gault et Millau permet ainsi d’élargir le champ avec près de 100 restaurants en altitude dans les Alpes de 1 à 5 toques. Ci-dessous, plus de cent restaurants classés dans les Alpes par Gault et Millau, et pour les plus prestigieux, la notation équivalente dans le Michelin.

Retrouvez toutes les adresses du Gault et Millau ici

Tous les restaurants classés des Alpes :

Michelin Gault et Millau
Marc Veyrat – Maison des Bois (Manigod)5 toques
Le 1947 (Courchevel)3 étoiles5 toques – 19/20
Flocons de Sel (Megève)3 étoiles5 toques – 19/20
Le Clos des Sens (Annecy)3 étoiles4 toques – 17/20
Réné et Maxime Meilleur (les Belleville)3 étoiles4 toques – 17/20
Yoann Conte (Annecy)2 étoiles5 toques – 19/20
Maison Aribert (Uriage)2 étoiles4 toques – 17/20
Auberge du Père Bise – Jean Sulpice (Talloires)2 étoiles4 toques – 18,5/20
Le Chabichou (Courcheval)2 étoiles4 toques – 17,5/20
Fantin Latour (Grenoble)1 étoile4 toques – 17/20
Atmosphères (le Bourget du Lac)1 étoile3 toques – 16,5/20
Kintessence (Courchevel)2 étoiles3 toques – 16,5/20
Les Morainières (Jongieux) 2 étoiles3 toques – 16/20
L’Orangerie du Château de Candie (Chambéry)3 toques – 16/20
Albert 1er (Chamonix)1 étoile3 toques – 16/20
La table de l’Alpaga (Megève)2 étoiles3 toques – 15,5/20
Le Sarkara (Courchevel)2 étoiles3 toques – 15,5/20
Le Palégrié (Corrençon)3 toques – 15,5/20
Ô Flaveur (Douvaine)1 étoile3 toques – 15,5/20
l’Atelier d’Edmond (Val d’Isère)2 étoiles3 toques – 15/20
l’Auberge sur les Bois (Annecy)3 toques – 15/20
la Ferme de l’Hospital (Bossey)3 toques – 15/20
la Rotonde – hôtel les Trésoms (Annecy)1 étoile3 toques – 15/20
le Montgomerie – K2 altitude (Courchevel)2 étoiles3 toques – 15/20
Ursus (Tignes)1 étoile3 toques – 15/20
Le Moulin de Léré (Vailly)1 étoile1 toque – 12/20
Les Fresques (Évian-les-Bains)1 étoile2 toques – 13/20
Refuge des Gourmets (Machilly)1 étoile2 toques – 14/20
Le Serac (Saint-Gervais-Mont-Blanc)1 étoile1 toque – 12/20
La Dame de Pic, 1920 (Megève)1 étoile
Vincent Favre-Félix (Annecy-le-Vieux)1 étoile2 toques – 13/20
L’Esquisse (Annecy)1 étoile2 toques – 14,5/20
L’Auberge de Montmin (Talloires)1 étoile
Les Explorateurs (Val Thorens)1 étoile
Restaurant Lamartine (le Bourget du lac)1 étoile2 toques – 14/20
Restaurant Azimut (Courchevel)1 étoile2 toques – 13/20
Baumanière 1850 – le Strato (Courchevel)1 étoile2 toques – 14/20
Sylvestre Wahid – Les Grandes Alpes (Courchevel)1 étoile
Restaurant le Farçon (La Tania)1 étoile2 toques – 13/20
L’Ekrin (Méribel)1 étoile3 toques – 15/20
Le Panoramic (Tignes)1 étoile1 toque – 12/20
La table de l’Ours (Val d’Isère)1 étoile
Le Clocher des Pères (Saint-Martin-sur-la-Chambre)1 étoile1 toque – 12/20
Le P’tit Polyte – Chalet Mounier (les 2 Alpes)1 étoile2 toques – 14/20
Les Tables de Gaspard (Saint-Crépin)1 étoile2 toques – 13/20

Également 2 toques au Gault et Millau dans les Alpes :

Katz à Courchevel, K’Ozzie aux Marches, l’Amaryllis à Annemasse, l’Atelier à Morzine, l’Incomparable à Tresserve, la Fleur de Sel à Cevins, la Ferme Saint Amour à Megève, la Maison Carrier à Chamonix, la Table de Pablo à Villars, le 1903 à Talloires, le Binôme à Annecy-le-Vieux, le Cairn à Saint-Jean de Sixt, le Chazal à Monêtiers les Bains, le Grand Cœur à Méribel, le Péché Gourmand à Briançon, les Enfants Terribles à Megève, Les Enfants Terribles à Avoriaz, les Fresques à Évian, les Servages aux Carroz d’Arâches, les Tables de Philippe à Chamonix, Onze Grandes et Trois Petites à Chambéry, Piero TT à Courchevel, Pinson à Chambéry, Raphaël Vionnet à Thonon, Auberge du Lac à Veyrier du Lac, Brasserie Chavant à Voiron, Châlet Hôtel La Croix-Fry à Manigod, La Tour des Sens à Tencin, le Roc à Veyrier du lac, François 1er – Château de Coudrée à Sciez, Flocons Village à Megève, Ferme du Chozal à Hauteluce, Beef Lodge à Megève, l’Amléis à Grenoble, Confins des Sens au Grand-Bornand, Prima à Megève, les Fermes de Marie à Megève, le Pasturier à Gap, le Diamant Noir à Val Thorens, le Comptoir de l’Apogée à Courchevel, la Ciboulette à Annecy et l’Auberge du Bois Prin à Chamonix.

Également 1 toque au Gault et Millau dans les Alpes :

Les Jardins du Léman à Yvoire, Marie Marie Margaux à Grenoble, Villa Morélia à Jausiers, 1er Mets à Annecy, au Chamois d’Or à l’Alpe d’Huez, au Plaisir Ambré à Briançon, au Fil du Thiou à Annecy, Auberge d’Anthy à Anthy sur Léman, Auberge de Groisy à Groisy, Bistrot Sérac à Saint-Gervais, Brasserie Brunet à Annecy, Café A à Uriage les Bains, Castello d’Enzo à Ugine, Château des Comtes de Challes à Challes les Eaux, la Croix de Savoie aux Carroz d’Araches, Il était une fois à Sisteron, l’Auberge du Choucas à Monêtier les Bains, l’Auberge du Clot à Névache, l’Escalier à Grenoble, l’Exception à Grenoble, l’Inattendu à Grenoble, l’Instant Gourmand à Evian les Bains, la Chamade à Morzine, la Reine des Près à Annecy le Vieux, la Roseraie à Villard de Lans, la Saulire à Courchevel, la Serafine à Veynes, le Bistrot à Chambéry, le Calgary aux Saisies, le Cap Horn à Chamonix, Brasserie du Fantin à Grenoble, Cozna à Annecy, la Girole à Grenoble, la Table des Neiges à Val d’Isère, le Bistro du Rhône à Annecy, le Genépi à Courchevel, Brasserie Irma Bocuse à Annecy, le Clos du Château à Pringy, le Bouillon à Annecy, la Maniguette à Chambéry, l’Hôtel du port à Yvoire, le Restaurant du M à Megève, la Maison Alliey à Monêtier les Bains, Pur à la Clusaz, Les Terrasses du Cottage à Talloires, Les Peupliers à Baratier, Les Campanules à Tignes, Les Cornettes à la Chapelle d’Abondance, Leo-Paul à Aix les Bains, le Viù à Menthon Saint Bernard, le Saint-Laurent aux Gets, Le Rosebud à Chamonix, le Refuge à Megève, le Pré de la Cure à Yvoire, Le Panier des 4 Saisons à Chamonix, le Coeur à Megève, Le Confidentiel à Menthon Saint Bernard, le Comptoir du Lac à Duingt, les Airelles à Courchevel, le Torrent à Megève, Une Autre Histoire à Annecy, au Clair de Lune à Grenoble, au Gay Séjour à Seythenex, au Jardin d’Eden à Evian, au Sans Souci à Monestier de Clermont, Auberge Nemoz à la Ferrière, Auberge de Savoie à Annecy, aux Ducs de Savoie à Saint Gingolph, Brasserie Chavant à Grenoble, Caprice des Neiges à Crest Volland, Carré des Sens à Chambéry, Chalet des Trappeurs à Alberville, Château la Robeyère à Embrun, Et Si à Grenoble, le Chamois d’Or à Tende, Hôtel du Nord à Saint Jean de Maurienne, Hôtel du Nord à Corps, l’Askashon à Chamonix, L’O à la Bouche aux Contamines Montjoie, La Baratte à Grenoble, la Chaudanne à Morzine, la Ferme de Cupelin à Saint Gervais, la Ferme des Trois Capucines à Tignes, la Poya à Châtel, la Table des Orres aux Orres, la Vieille Porte à Yvoire, le 8M des Monts à Samoëns, le Bilboquet à Annecy, le Campagnol à Arvieux, le Chalet Hôtel Prayer à Gresse en Vercors, le Diable au Coeur aux 2 Alpes, le Denti à Annecy, le Grenier à Saint Martin de Belleville, le Montagnard à Saint martin de Belleville, le Montagnole à Bourg Saint Maurice, le Pontvys à Marignier, le Raisin d’Ours aux 2 Alpes, le Tonneau Gourmand aux 2 Alpes, le Vieux Four à Châtel, les Bartavelles à Embrun, les Ancolies à Beaufort, les Chenets à Saint Julien en Champsaur, les Gentianette à la Chapelle d’Abondance, les Jardins de Sainte-Cécile à Grenoble, les Soldanelles à la Toussuire, les Soupers du Crychar aux Gets, l’Emulsion à Chambéry, Racines à Annecy, la Cendrée à Courchevel, Ô Pervenches à Chambéry et à ma Table à Grenoble.

Illustration : La table du Panoramic à Tignes – 3032 mètres d’altitude

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page