Accueil » Tous les articles » Alti-guide » Ski : que veulent dire les couleurs de pistes ?
piste de couleur bleue à La Plagne

Ski : que veulent dire les couleurs de pistes ?

Jalons, pistes vertes, pistes bleues, pistes rouges, pistes noires et drapeaux d’avalanche… Le ski a ses codes que le néophyte ignore. Il vous sera sans doute toutefois plus facile d’apprendre ces codes que d’apprendre la pratique du ski. Alors, on tente ici de tout rendre limpide sur la couleur des pistes, le balisage et les différentes signalétiques en moins de 5 minutes 🙂

4 couleurs de pistes

En ski (alpin et fond), les stations de ski françaises ont catégorisé leurs pistes en 4 niveaux de difficulté. Ces niveaux correspondent à 4 couleurs élémentaires. Si les pistes faciles sont accessibles à tous, les pistes très difficiles sont réservées aux experts de la pratique. Il existe en France 4 couleurs de pistes, normées par une norme AFNOR qui régit le balisage. Par contre, la catégorisation de la couleur de la piste reste à la discrétion de la station. Il n’existe donc pas de cahier des charges précis pour catégoriser une piste. Ainsi, une station pourra baliser en vert une piste un peu difficile si elle garantit le retour station.

  • Vert : piste facile
  • Bleu : piste de difficulté moyenne
  • Rouge : piste difficile
  • Noir : piste très difficile

Une piste de ski est jalonnée avec des jalons de couleur, des disques de balisage, des panneaux directionnels et des signalisations du danger. Tous ces éléments garantissent la sécurité des skieurs sur les pistes. Toutes les pistes de ski sont également damées, c’est-à-dire que la neige a été aplatie et lissée par une dameuse. Cet engin permet d’étaler la neige, la brasser et la lisser. C’est une action indispensable pour pratiquer le ski alpin ou le ski de fond. Toutefois, certaines pistes non damées ou rarement damées deviennent des champs de bosses. C’est le cas de certaines pistes rouges et de certaines pistes noires, volontairement ou non.

panneaux de couleurs des pistes de ski
Les disques de balisage permettent de connaitre le nom de la piste, la proximité avec la fin de la piste (1 étant la fin de la piste), la difficulté de la piste (code couleur) et le nom de la station (optionnel). Ils sont situés en bordure de piste à intervalles réguliers.

Également sur le plan des pistes

On retrouvera également les couleurs des pistes de ski sur le plan des pistes. Le plan des pistes de ski est une représentation schématique des versants de montagne sur lequel le domaine skiable est représenté. Des traits noirs droits représentent les remontées mécaniques. Les pistes sont des traits de couleurs dessinées suivant le tracé de la piste. C’est le cas également pour les pistes de ski nordique. Ci-dessous, le plan des pistes de La Féclaz (Savoie Grand Revard), une station de ski idéale pour les débutants.


La piste verte : couleur des pistes faciles

La piste verte est une piste de ski dédiée aux débutants. C’est souvent une piste avec une pente faible (entre 5 et 8%). La pente est suffisante pour faire avancer le skieur par gravité mais assez faible pour que la prise de vitesse soit modérée. Dans de nombreuses stations, les routes de cols deviennent des pistes de couleur verte en hiver. C’est le cas de la route du Mont Cenis qui devient la piste de l’Escargot en hiver ou de la route du col de la Madeleine qui devient la piste la route du tour à Saint François Longchamp. La piste de l’Escargot à Valcenis est d’ailleurs la plus longue de France. Les débutants peuvent descendre les pistes vertes en chasse-neige et en effectuant des petits virages. C’est une piste de ski idéale pour l’apprentissage et pour un ski balade en famille. Une fois habitués à la pratique du ski, c’est une piste sur laquelle les débutants pourront s’entraîner au schuss sans risque.

La piste bleue : couleur des pistes moyennes

La piste bleue est une piste de difficulté modérée. Pour y aller, il faut savoir effectuer des virages dans la pente car on ne peut les descendre tout droit. Si vous vous sentez à l’aise sur les pistes de couleur verte, vous pouvez tenter l’aventure sur les pistes bleues. En moins d’une semaine d’apprentissage, les skieurs débutants peuvent s’aventurer sans problème sur les pistes bleues. Elles présentent parfois des petits « murs » (des secteurs de pente plus forte) qui peuvent devenir des difficultés pour les débutants. Ce sont les pistes qu’on rencontre le plus en station, et sans doute les plus recherchées par les skieurs hédonistes. Si vous recherchez une station pour débutant, sélectionnez une station avec 50% de pistes vertes et bleues. C’est le cas de l’Alpe d’Huez où 58% des 135 pistes de la station sont de couleur verte ou bleue.

La piste rouge : couleur des pistes difficiles

Les skieurs à l’aise sur les skis peuvent s’aventurer sans difficulté sur des pistes rouges. Ce sont des pistes de ski souvent larges, avec de fréquents murs (ruptures de pente) et parfois quelques champs de bosses. Si la piste est régulièrement verglacée, elle peut aussi être classée rouge car elle demande une pratique plus avancée. Sur une piste rouge, vous devrez parfaitement savoir effectuer des virages et ralentir en utilisant les carres de vos skis.

La piste noire : couleur des pistes très difficiles

Difficiles et très disparates, les pistes noires sont les plus difficiles du domaine. Ce sont souvent de grands murs qu’on discerne de loin dans le paysage. Elles sont parfois damées ou laissées à l’état naturel. En tout état de cause, toutes les pistes de ski balisées sont sécurisées, c’est-à-dire que les avalanches pouvant atteindre le skieur doivent avoir été déclenchées par les pisteurs secouristes.

Dans d’autres pays, les couleurs de pistes sont parfois différentes. Ainsi, si l’Italie a les mêmes couleurs de pistes que nous, l’Allemagne et la Suisse n’ont par exemple que 3 couleurs.

Les symboles de risques d’avalanche

En plus des jalons et couleurs de pistes, il existe d’autres pictogrammes liés aux stations de ski. Les drapeaux de risques d’avalanche en font partie. Dotés de 5 niveaux, les pictogrammes affichés au départ des pistes qualifient le risque d’avalanche en dehors des pistes de ski. Le risque est ainsi faible, limité, marqué, fort ou très fort. Si vous ne skiez que sur les pistes, sachez qu’en tout état de cause, les pistes ne sont ouvertes que si le secteur est considéré comme sécurisé. Le risque d’avalanche ne concerne donc que les secteurs hors-pistes. Notez toutefois qu’une zone entre deux pistes est bel et bien un hors-piste.

pictos de risques et couleurs d'avalanches

Recevoir la newsletter d'Alti-MAG

Ce contenu vous plait ? Recevez gratuitement chaque semaine la newsletter d'Alti-Mag : les derniers articles publiés sur le site directement dans votre boite mail !

Voir le formulaire d'abonnement

A lire également :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page