Accueil » Tous les articles » Alti-guide » Le B.A.-BA des vacances au ski : cours de ski, comment ça marche ?

Le B.A.-BA des vacances au ski : cours de ski, comment ça marche ?

Faut-il choisir un cours de ski collectif ou individuel ? En école ou chez un indépendant ? Faut-il prendre un forfait ou est-ce compris dans le cours ? Peut-on apprendre le ski sur YouTube ? Quelles sont les différentes médailles de l’ESF et comment s’y retrouver ? Prendre des cours de ski quand on est débutant peut vite devenir un parcours du combattant. Pour vous aider, voici quelques conseils et informations sur les cours de ski tels qu’ils se déroulent en France.

Moniteurs indépendants VS écoles de ski

En France, tous les moniteurs de ski sont des indépendants diplômés d’État. Ils ont tous suivi la même formation à l’ENSA à Chamonix (un brevet d’état d’éducateur sportif). Certains sont regroupés au sein d’écoles de ski, sortes de coopératives qui structurent l’offre et la demande et facilitent la réservation. Les moniteurs peuvent enseigner le ski alpin, mais aussi le snowboard, le ski de fond, le ski de randonnée et le hors-piste. Ils peuvent aussi encadrer des sorties en raquette et toute activité sur neige.

La plus connue est l’École du Ski Français (ESF), créée en 1937 par Émile Alais, célèbre champion de l’entre-deux-guerres. L’ESF regroupe 220 écoles en France et 17 000 moniteurs. C’est un acteur important et influent du ski français.

L’école de ski internationale (ESI) est le second acteur du secteur avec environ 75 écoles et 2000 moniteurs. Si les moniteurs ESF sont reconnaissables par leurs tenues rouges, les moniteurs ESI sont souvent en bleu ciel. On retrouve des ESI dans les grandes stations, mais aussi dans des plus petites stations.

D’autres écoles de ski sont parfois bien implantées : Oxygène (300 moniteurs), Évolution 2 (500 moniteurs – ski et autres activités) ou encore l’UCPA… On trouvera également des moniteurs indépendants qui proposent des cours particuliers, souvent avec un positionnement différent : freeride, hors-piste, ski de fond…

Comment comprendre les tests flocons et étoiles de l’ESF ?

Afin de marquer les étapes d’apprentissages, l’ESF a inventé des badges permettant aux enfants et aux parents de situer leurs niveaux. Les plus connues sont le flocon, la première étoile, la seconde étoile et la troisième étoile. Il en existe toutefois d’autres allant jusqu’à l’étoile d’or. Ces tests sont spécifiquement destinés aux enfants, qui raffolent de cette reconnaissance. Ils viennent récompenser une semaine d’apprentissage avec des objectifs validés par le moniteur (réaliser un virage, s’arrêter, slalomer…). Si ces médailles sont les mêmes en ski alpin et en ski nordique, ils sont différents pour le snowboard. Notez que l’ESF vous délivre un livret d’apprentissage validé, mais que vous devez acheter la médaille de votre cher bambin. Côté ESI, des médailles sont également remises à la fin de chaque session de cours collectifs. Ils vont du Bonhomme de Neige au Cristal de Diamant.

Voici en détail les médailles et tests ESF et leurs exigences :

Le blanchot

  • Savoir reconnaitre son équipement.
  • Savoir se déplacer et glisser face à la pente.

Sifflote

  • Savoir faire du chasse-neige.
  • Savoir utiliser une remontée mécanique.

Garolou

  • Savoir chausser et déchausser tout seul.
  • Savoir faire mes premiers virages.

Ourson (dès 4 ans)

  • Savoir faire des virages en chasse-neige.
  • Savoir faire un parcours facile à plat.

Flocon

  • Savoir contrôler sa vitesse.
  • Descendre en travers de la pente.
  • Commencer à déraper.

1re étoile

  • Savoir glisser sur des pentes légères et moyennes et rester en équilibre.
  • Descendre en ligne droite sur une pente légère et faire des petits pas pour tourner.
  • Faire plusieurs virages simples en dérapant en sécurité.

2e étoile

  • Savoir franchir des passages en creux ou en bosses.
  • Faire le pas du patineur.
  • Savoir enchaîner une dizaine de virages sur une pente moyenne.
  • Savoir prendre les virages en faisant un dérapage arrondi.

3ème étoile

  • Savoir enchaîner plusieurs virages plus ou moins serrés entre des piquets, avec les skis parallèles.
  • Maîtriser son équilibre en schuss.
  • Prendre de la vitesse puis freiner par un dérapage.
  • Réaliser une succession de dérapages sur le côté, entrecoupés de descentes en trace directe.

En savoir plus sur le site de l’ESF

Cours collectifs ou cours individuels ?

Les écoles de ski donnent des cours collectifs chaque semaine pour différents niveaux. On trouve des cours collectifs pour enfants et parfois des cours pour adultes. Les adultes prennent toutefois souvent des cours individuels. Toutefois, en fonction des semaines et de la taille de la station, des cours collectifs pour adultes sont également possibles. Si vous souhaitez un accompagnement personnalisé et une progression plus rapide, nous vous recommandons de privilégier les cours individuels (même juste quelques heures). Si vous souhaitez progresser sans vous ruiner, les cours collectifs sont tout indiqués. Les groupes ne sont jamais de grande taille et les moniteurs peuvent tout de même donner quelques conseils personnalisés. Notez que les cours de ski, individuels ou collectifs, ne sont pas réservés aux débutants. Ils peuvent être utiles pour se perfectionner (en hors-piste par exemple) ou pour découvrir une autre discipline de glisse.

Apprendre le ski en étant adulte

On peut, bien entendu, apprendre le ski à tout âge, même après 60 ans. L’apprentissage risque toutefois d’être plus long du fait de votre appréhension de la chute notamment. Si vous le pouvez, prenez un cours individuel. Vous progresserez ainsi plus vite. Vous commencerez sur les espaces dédiés aux débutants (en faible pente), puis sur les pistes vertes. Ces pistes aussi pentues que les routes de montagne permettent de maîtriser sa vitesse en chasse-neige. En milieu de semaine, vous devriez accéder aux pistes bleues et à certains sommets des pistes.

Découvrir ici nos conseils pour les débutants

Peut-on apprendre le ski sur YouTube ?

On trouve dorénavant de nombreuses vidéos d’apprentissage du ski sur YouTube. Des moniteurs de ski ont créé leurs chaînes pour vous aider à maîtriser des techniques. Même si elles ne manquent pas d’intérêt, elles ne peuvent toutefois pas remplacer un cours de ski, car sur YouTube, le moniteur ne peut pas contrôler votre technique et votre trajectoire. Il ne peut pas rectifier vos erreurs. La principale chaîne de moniteur de ski très complète est celle du Labo du Skieur, un moniteur de ski canadien. On trouve aussi des vidéos explicatives sur le Ski Show et la chaîne de GG Tutos, un moniteur ESF des 2 Alpes.

Illustration : cours enfants à l’école de ski Oxygène de Megève © Ecole de ski & snowboard Oxygène

1 réflexion sur “Le B.A.-BA des vacances au ski : cours de ski, comment ça marche ?”

  1. Ping : Ski : où trouver une garderie avant 3 ans dans les Alpes ? - Alti-Mag

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page