Accueil » Tous les articles » Alti-guide » Les 10 stations avec les plus hauts sommets des pistes de France

Les 10 stations avec les plus hauts sommets des pistes de France

Toutes situées dans les Alpes, ces stations offrent du ski dépassant parfois les 3000 mètres d’altitude. À Tignes, aux 2 Alpes, mais aussi aux Arcs, à l’Alpe d’Huez et à Val d’Isère, on skie encore aujourd’hui jusqu’aux glaciers. Là-haut, la neige est de qualité, la vue XXL et l’enneigement prolongé en automne et au printemps. Voici les 10 stations de ski possédant les plus hauts sommets des pistes de France. Précision, nous n’avons retenu ici qu’un haut sommet par station pour ne pas citer 5 fois la même station.

Stations de ski : les plus hauts so...
Stations de ski : les plus hauts sommets des pistes de France

10/ Le mont du Vallon – Méribel – 2 914 m

C’est un beau sommet isolé, pile au centre du plan des pistes des 3 Vallées. Avec un sommet des pistes à 2 914 mètres d’altitude, Méribel est la dixième station avec un haut sommet dans les Alpes. Bien sûr, Val Thorens possède plusieurs sommets à 3000, tout comme Tignes, les 2 Alpes et l’Alpe d’Huez. Mais ici, nous n’avons conservé qu’un sommet des pistes par station.

Le mont Vallon est certainement un des trésors des 3 Vallées. Sa télécabine vous emmène de 2 120 à 2 914 mètres d’altitude, en bordure du parc de la Vanoise et de la réserve naturelle de Plan de Tuéda. Panorama à couper le souffle au sommet. Côté descente, deux belles pistes rouges descendent du sommet dont la combe du Vallon : 1000 mètres de dénivelé exposés nord, dans une neige exceptionnelle.

9/ Sommet du télésiège des 3000 – Bonneval sur Arc – 2 937 m

Ski d'altitude sur le domaine de Bonneval sur Arc © Daniel Durand Fresh Influence
Ski d’altitude sur le domaine de Bonneval sur Arc © Daniel Durand Fresh Influence

Tout en haut de la vallée de la Maurienne, Bonneval-sur-Arc est un des plus beaux villages des Alpes. Côté ski, on y trouve un domaine skiable de taille moyenne avec des pistes entre 1800 et 2937 mètres d’altitude. C’est un domaine bien enneigé, qui ferme tard dans la saison. Ici, le télésiège des 3000 vous emmène, au sommet des pistes, tutoyer les 3000 mètres, à 2 937 mètres d’altitude. De là descendent 2 pistes techniques : une rouge et une noire.

8/ Les glaciers de Bellecote et de la Chiaupe – la Plagne – 3 167 m

Télésiège du glacier, par twiga269, licence CC BY-NC 2.0.

Il vit son dernier hiver puisqu’il sera démonté et remplacé par une télécabine 10 places en décembre 2023. Le télésiège du glacier, à côté du télésiège de traversée et de la télécabine de Bellecote, eux aussi bientôt démontés, atteint 3167 mètres d’altitude. La future télécabine des Glaciers ira, elle, à 3060 mètres, remplaçant un équipement initialement pensé pour le ski d’été. Là-haut, plusieurs belles pistes, rouges ou noires, permettent d’enchaîner plus de 1500 mètres de descente, principalement non damée.

7/ La Cime Caron – Val Thorens – 3 186 m

Sommet du téléphérique de la Cime Caron par msquirrell, licence CC BY 2.0.

Ce sommet mythique de Val Thorens s’atteint avec un impressionnant téléphérique qui part de 2 320 mètres, pour monter à 3 186 mètres d’altitude. On l’atteindra également côté Orelle par une nouvelle télécabine partant également de 2300 mètres d’altitude. Là-haut, on admire un des plus beaux panoramas des Alpes, à 360°, du mont Blanc aux Écrins en passant par le Thabor, les aiguilles d’Arves et la Vanoise. De la Cime Caron, on peut descendre la piste noire, côté Orelle (sud-est) ou 2 rouges et une noire, côté Val Thorens.

6/ Glacier du Grand Pissaillas – Val d’Isère – 3 197 m

Le glacier de Pissaillas en hiver par Chip_2904, licence CC BY-NC-SA 2.0

C’est le sommet des pistes de Val d’Isère. Ici, pas de grands appareils, si de panorama à 360° puisqu’on se trouve sur au sommet d’un téléski, sur le glacier du Grand Pissaillas, à 3 197 mètres d’altitude. Ici, sur la commune de Bonneval-sur-Arc, on a longtemps pratiqué le ski d’été. Aujourd’hui condamné, il reste proposé fin juin et début juillet après les hivers bien enneigés. Au sommet du téléski, plusieurs pistes, bleues et rouges permettent de redescendre sur le col de l’Iseran. Ce n’est pas le secteur le plus recherché du domaine, mais il permet un ski itinérant XXL entre les 2 glaciers de Tignes et Val-d’Isère. Parfois, en cas de manque de neige, il permet une ouverture précoce des pistes.

5/ L’aiguille Rouge – Les Arcs – 3 220 m

Téléphérique de l’Aiguille Rouge © Juliette Rebour

Point culminant des Arcs, on accède à l’aiguille Rouge depuis Arc 2000 avec un impressionnant téléphérique. À 3 220 mètres, l’aiguille Rouge domine la réserve naturelle des Hauts de Villaroger et fait face au mont Pourri, un des plus hauts sommets de la Vanoise. Là-haut, une passerelle s’avançant dans le vide et plusieurs points d’intérêt ont été installés par la station. Au nord, le panorama sur les Alpes est à couper le souffle. Là-haut, une rouge et plusieurs noires permettent de redescendre plus de 1500 mètres de dénivelé en une seule traite.

4/ Le Télésiège du Bouchet – Orelle – 3 242 m

Arrivée de la tyrolienne, côté col de Thorens

C’est le sommet des pistes des 3 Vallées. Ce modeste télésiège 4 places vous emmène à 3 242 mètres d’altitude, sur un petit col donnant sur la vallée du Bouchet. Un itinéraire hors piste permet d’ailleurs de rejoindre la piste bleue située en contrebas. Ici, une tyrolienne de 1300 mètres de long traverse littéralement cette vallée pour vous emmener au sommet du Funitel de Thorens. Vos skis voyagent avec vous. Si vous préférez skier, 2 rouges, puis 2 bleues, permettent de redescendre, plein sud, au Plan Bouchet, 1 000 mètres plus bas.

3/ Le pic Blanc – l’Alpe d’Huez – 3 318 m

Webcam du pic Blanc, en février 2022

Sommet panoramique exposé sud, le pic Blanc s’atteint par un téléphérique qui va de 2 610 mètres à 3 318 mètres d’altitude. C’est un des 3 plus hauts sommets des pistes de France. On y accède également par le télésiège du glacier, qui permettait initialement le ski d’été sur le glacier de Sarenne. Ici la vue est grandiose sur les Écrins, les Arves et les Alpes du Sud. Là-haut, 2 solutions : vous êtes skieur moyen : descendez en téléphérique. Vous êtes bon skieur : 3 pistes noires permettent de redescendre sur l’Alpe d’Huez dont 2 pistes mythiques, le tunnel, qui traverse la montagne et la Sarenne, « plus longue piste noire du monde » (16 km et 2000 m de dénivelé).

2/ La Grande Motte – Tignes – 3 451 m

Le glacier de la Grande-Motte depuis le départ du téléphérique en février 2022 (image de la webcam)

C’est l’un des 2 derniers glaciers skiables en France. Cet automne et l’été dernier toutefois, la station de Tignes a été contrainte de ne pas y ouvrir ses pistes. On accède au sommet de la Grande Motte par un téléphérique qui part de 3 031 mètres d’altitude pour se rapprocher du sommet à 3 451 mètres. Là-haut, plusieurs pistes, rouges et noires, permettent de redescendre en direction de la station de Tignes.

1/ Le Dôme de la Loze – les 2 Alpes – 3 642 mètres

Glacier des Deux-Alpes par Adbar, licence CC BY-SA 3.0.

C’est le plus haut sommet des pistes de France. À 3 642 mètres d’altitude, on l’atteint par un téléski installé directement sur le glacier du mont de Lans. Plusieurs téléskis y sont d’ailleurs installés, permettant jusqu’à cette année, de proposer du ski aux 2 Alpes en été et à la Toussaint. Sur le glacier, on trouve principalement des pistes bleues, un belvédère et une grotte de glace. Toutefois, il est ici possible de partir en hors-piste et de descendre le glacier de la Girose jusqu’à la Grave. Un itinéraire de ski alpinisme à faire encadré de préférence (ne serait-ce que pour prévoir le retour).

Et aussi…

Nous avons exclu de cet article les remontées mécaniques de l’aiguille du Midi à Chamonix et de la Grave, plutôt réservées à l’alpinisme. Les téléphériques de l’aiguille du Midi, le Panoramic Mont Blanc et le téléski du Dôme de la Grave sont ainsi les plus hautes remontées de France. Sauf en février à la Grave, où une piste est tracée, ce ne sont pas des appareils de stations de ski.

Les 25 plus hautes remontées mécaniques de France

Voici les 25 plus hauts appareils de France, tous usages confondus :

  • Chamonix : Panoramic Mont Blanc – 3 787 m
  • Chamonix : téléphérique de l’Aiguille du Midi – 3 783 m
  • Les 2 Alpes : téléski du Dôme de la Lauze – 3 642 m
  • La Grave : téléski du Dôme – 3 532 m
  • Tignes : téléphérique de a Grande Motte – 3 451 m
  • Tignes : téléski de la Corniche – 3 430 m
  • Les 2 Alpes : téléski Muretouse – 3 409 m
  • Les 2 Alpes : téléski Puy Salie 1 – 3 405 m
  • Les 2 Alpes : téléski Puy Salie 2 – 3 405 m
  • Les 2 Alpes : téléski le Col – 3 403 m
  • Les 2 Alpes : téléski Dome Nord – 3 402 m
  • Les 2 Alpes : téléski Soreiller – 3 393 m
  • Les 2 Alpes : funiculaire Dôme Express – 3 384 m
  • Tignes : téléski du Sonw-Park – 3 359 m
  • Tignes : téléski 3 500 n°1 – 3 358 m
  • Tignes : téléski 3 500 n°2 – 3 349 m
  • Alpe d’Huez : téléphérique du pic Blanc -: 3 318 m
  • Alpe d’Huez : télésiège du glacier – 3 300 m
  • ORELLE : télésiège du Bouchet – 3 242 m
  • Les Arcs : téléphérique de l’Aiguille Rouge – 3 220 m
  • Val d’Isère : téléski Montet : 3 197 m
  • Tignes : téléski Champagny : 3 190 m
  • Val Thorens : téléphérique de la Cime Caron : 3 186 m
  • Orelle : télécabine de Caron : 3 177 m
  • Les 2 Alpes : télécabine de Pierre Grosse : 3 175 m

Source : base Cairn inventoriant toutes les remontées mécaniques de France – ministère de l’Environnement. Nous avons pris un appareil par station (le plus haut) en excluant l’aiguille du Midi et la Grave, plus orientés alpinisme que ski.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page