Alpes : 10 beaux refuges accessibles en familles

Mode d’hébergement atypique, parfois rustique, les refuges sont une des rares spécificités de l’hébergement montagnard. Conçus pour faciliter l’approche des hauts sommets, on les fréquente aujourd’hui pour diverses raisons : alpinisme et grande randonnée bien sûr, mais aussi rupture et déconnexion avec le quotidien. Parce que ce sont en effet des lieux parfaits pour se déconnecter (et se reconnecter aux vraies choses), nous avons sélectionné 10 refuges tout à fait adaptés aux familles.

Le refuge de Rosuel

A deux pas du parking et des départs de randonnées, le refuge de Rosuel est également une des portes du Parc de la Vanoise. Il accueille les publics et les informe sur le Parc national de la Vanoise. Il est une étape du GR5. Un couple de gypaètes barbus niche à proximité. Son architecture a cela d’originale qu’elle est prévue afin de pouvoir éventuellement permettre l’écoulement d’avalanches. Construit en 1971, ce refuge a été rénové et agrandi récemment.

> Site officiel

Le refuge Albert 1er

A Chamonix, aux portes de la haute montagne, c’est le plus accessible des refuges du massif du Mont-Blanc. Les neiges, crevasses et séracs du glacier du Tour en composent l’environnement grandiose. En famille, plus que de faire de l’alpinisme, un passage au Albert 1er sera l’occasion d’une première approche de la haute montagne en allant à la rencontre des alpinistes en suivant leurs ascensions à la jumelle…

> Site officiel

Le refuge de Presset

Ce magnifique refuge ouvert en 2013, moderne et convivial, propose 30 places en petits dortoirs de 6 couchages. Sa situation en bordure du lac de Presset et face au sommet de la Pierra Menta le place dans un lieu extraordinaire. La demi-pension est proposée à 58 € par personne et 12,20 € pour un enfant de moins de 8 ans.

Refuge Robert Blanc


Le refuge Robert Blanc est situé à 2750 mètres d’altitude sur la commune de Bourg-Saint-Maurice au pied de l’Aiguille des Glaciers. Un refuge situé entre moyenne et haute montagne, dominant la vallée des Glaciers. Demi-pension à 43 € par adulte et 34 € pour les moins de 12 ans.

> Site Officiel

Le Refuge du Fond d’Aussois

Situé au cœur du Parc National de la Vanoise, à 2350 m d’altitude, le refuge du Fond d’Aussois vous attend dans un environnement exceptionnel et paisible. Le refuge est situé sur une crête au creux d’un vallon, à 2 350 mètres d’altitude. Autour, les sommets de la Vanoise oscillent entre 3 000 et 3 500 mètres d’altitude. Demi-pension à 48,50 € par adulte. Nuitée gratuite avant 8 ans.

> Site officiel

Refuge de La Leisse

A 2 487 mètres d’altitude, ce refuge familial offre 2 dortoirs de 16 places. Au coeur de la Vanoise, à haute-altitude, il permet d’observer marmottes, bouquetins et chamois. Le refuge se compose de trois “chaloins” (petits chalets en bois). Demi-pension adulte à 44 €.

> Site Officiel

 

Refuge du Col de la Vanoise


En cœur de Vanoise, dans un alpage peuplé de marmottes, le refuge fait face à la Grande Casse, le plus haut sommet du massif avec ses 3 855 mètres. Situé sur le GR5, c’est un des sites les plus fréquentés de la Vanoise. En famille, il permet une approche des glaciers et lacs d’altitude dans un refuge rénové en 2014. Demi-pension à 52,95 € et 20 € pour les enfants de 4 à 7 ans.

> Site officiel

Refuge de la Valette

Aux pieds des glaciers de la Vanoise, ce refuge accueille les alpinistes, les randonneurs du tour des Glaciers et les familles souhaitant passer une nuit dans un refuge. Demi-pension à 44 €.

> Site officiel

Refuge de Varan

Sous le désert de Platé, en balcon de la vallée de l’Arve, ce refuge offre un paysage ravissant face au massif du Mont-Blanc et la chaîne des Aravis. D’accès facile, il vous accueille pour des pauses gourmandes et des nuits douillettes. Demi-pension de 40 € à 55 €.

> Site officiel

Refuge de Doran

A 1 495 mètres d’altitude, dans un site extraordinaire des Aravis, dominé par la Pointe Percée (2750 m), ce refuge est situé à 1h30 de marche de Sallanches. Il offre une ambiance conviviale où pastoralisme, sport et nature cohabitent harmonieusement. Ici, on fabrique sur place la tomme et on croise bouquetin, chamois et le gypaète barbu, qui niche dans les falaises toutes proches. Chambre double possible. Demi-pension de 29 € à 45 €.

> Site officiel

Recevoir la newsletter d'Alti-MAG

Les derniers articles d’Alti-MAG dans votre boite mail une fois par semaine !

Voir le formulaire d'abonnement

A lire également :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.