Accueil » le live » Les stations CDA visent la neutralité carbone du produit ski

Les stations CDA visent la neutralité carbone du produit ski

Après les mots, les actes. Dès la saison prochaine, les stations exploitées par la Compagnies de Alpes vont travailler activement à réduire et compenser une part de leurs émissions carbone directes. Dans le détail, la CDA annonce ce 25 avril le remplacement dès la saison prochaine du carburant des dameuses par du HVO, un carburant de synthèse fabriqué à partir de déchets de graisses et d’huiles végétales usagées. Ce substitut au diesel devrait réduire de 90% les émissions de CO² des dameuses et de 65% les particules fines émises. C’est, dès l’année prochaine, 72% du bilan carbone direct du ski qui devrait être neutralisé dans ces stations. A moyen terme, la compagnie travaille également avec CM Dupon, constructeur français de dameuses, sur un prototype de dameuse électrique et sur un prolongateur d’autonomie à hydrogène. Les 130 dameuses du groupe devraient être renouvelées d’ici 2030 en électrique, hydrogène ou hybride selon l’usage.

En parallèle, la CDA s’est engagée sur un partenariat sur 10 ans avec l’ONF pour planter ou replanter plus de 250 ha de forêts afin de neutraliser et compenser 45 000 tonnes de CO² sur les 30 prochaines années. Dès cette année, la CDA financera 50 hectares de reboisement en forêts domaniales de Savoie, Haute-Savoie et Hautes-Alpes, au plus proche de ses domaines skiables, et 50 hectares dans l’Oise à proximité du Parc Astérix.

Ces travaux consistent toutefois surtout à réduire les émissions directes de CO² des domaines skiables (scopes 1 et 2). Selon plusieurs études, ces dernières représentent uniquement 2% du bilan carbone des stations. Les principales émissions carbone viennent en effet de la venue des clients (voiture et avions) et du logement. C’est ce qu’on appelle le scope 3. Sur ce point, la CDA s’engage à investir dans des navettes électriques pour le transport en stations et tire un premier bilan positif du Travelski Express, ce train financé par la CDA en remplacement de l’Eurostar des Neiges. Cet hiver, malgré une saison tronquée pour les Britanniques, il aura transporté « l’équivalent de 80 vols en avion, pour une émission par visiteur plus de 10 fois inférieure. »

La CDA est un acteur majeur des stations et parcs de loisirs français. Elle exploite 10 domaines skiables en France par délégation de service public : La Plagne, Tignes, Val-d’Isère, Les Arcs –  Peisey-Vallandry, Morillon, Samoëns, Flaine, Méribel Alpina, les Menuires, Serre Chevalier. Elle détient également des participations à Chamonix, Megève, la Rosière, Avoriaz et Valmorel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page