Le live d'Alti-MAG

L'actualité loisirs et découverte dans les Alpes, en live et en bref.

On reçoit beaucoup d'infos chez Alti-MAG et tout ne justifie pas un article. On pose içi des infos interressantes en direct et en bref.

Décathlon lance Décathlon Travel et vendra des séjours ski cet hiver

Décathlon a lancé sa plateforme de vente de séjours sportifs en ligne le 12 juillet dernier sous le nom de Decathlon Travel. Elle permet notamment de s’inspirer ou de réserver directement des séjours sur mesure. On y trouve au global 247 circuits sportifs dans 22 pays avec 38 destinations. 10 sports différents sont proposés avec notamment le vélo, la plongée, la randonnée et le ski. Côté ski, Décathlon Travel propose pour cet hiver sur un sous-site une offre ski tout-compris en partenariat avec e-Liberty, Skimium et Allianz autour de 30 destinations françaises. Hébergements, forfaits, matériel et assurance sont réservables en une fois sur la plateforme. L’entreprise s’appuie notamment sur Genairgy, un réseau d’entreprises qui œuvre dans le domaine du voyage et du sport.

En Autriche, le passe sanitaire sera obligatoire dans les remontées mécaniques fermées

Lundi dernier, l’Autriche a dévoilé les grandes lignes de son protocole sanitaire pour cet hiver. Le passe sanitaire sera ainsi demandé pour les plus de 12 ans lors de l’achat du forfait et dans la poche des skieurs. Le masque FFP2 devra également être porté dans les remontées mécaniques fermées (télécabines et télésièges à bulle principalement) ainsi que dans les files d’attente. Il n’y aura par contre pas de jauge pour l’accès aux installations. Comme chez nous, le passe sanitaire concerne les personnes ayant un schéma vaccinal complet, un covid guéri de moins de 6 mois ou un test négatif. Selon la circulation épidémique, le test peut être un autotest, un antigénique ou un PCR. Des contrôles aléatoires seront organisés par la police et les autorités sanitaires. Le passe sera également demandé dans les hôtels et restaurants. Concernant l’après-ski, il ferra sans doute l’objet de restrictions supplémentaires (accès seulement aux vaccinés et aux guéris du COVID possible) qui ne sont pas totalement connues.

En Italie, le Greenpass est également en voie d’être imposé pour accéder aux pistes et aux remontée mécaniques. Il devrait notamment permettre de réduire la jauge sur les appareils qui est actuellement demandée par le gouvernement. En Suisse, tout comme en France, le passe sanitaire fait débat où beaucoup de voix se prononcent en sa faveur. En Autriche et en Italie, on remarque que les représentants des remontées mécaniques sont favorables à son adoption. En France, il faudra attendre le 13 octobre et le projet de loi qui doit prolonger le passe sanitaire après le 15 novembre pour en savoir plus.

La région AURA débloque 100 millions d’euros pour devenir « la première montagne durable d’Europe »

Ces 5 prochaines années, la région Auvergne-Rhône-Alpes aidera à hauteur de 100 millions d’euros les projets d’investissement des stations, dans la lignée de son plan montagne de 2016 et dans une moindre mesure dans la continuité des contrats stations moyenne de la région Rhône-Alpes. 7 axes de travail ont été annoncé hier :

  • Accompagner les projets de développement durable et la transition énergétique (10 millions d’euros) dans l’objectif de tendre vers des stations zéro émission.
  • Diversifier l’offre touristique été comme hiver (15 millions d’euros) pour rendre les stations moins dépendantes aux aléas climatiques.
  • Pérenniser la saison hivernale en sécurisant l’enneigement (30 millions d’euros) en finançant toujours les canons à neige.
  • L’apprentissage du ski et la découverte de la montagne pour tous les élèves d’AuvergneRhôneAlpes (6 millions d’euros) en participant au financement de voyages scolaires du primaire et du secondaire en lien avec les départements.
  • Accompagnement de la rénovation immobilière de loisirs et des centres de vacances (10 millions d’euros).
  • Accompagnement des petites stations (5 millions d’euros).
  • Soutien aux projets d’ascenseurs valléens (20 millions d’euros).

A l’occasion du lancement médiatique de ce Plan Montagne 2, Laurent Wauquiez, président de région a annoncé l’ambition de « faire d’AuvergneRhôneAlpes la première montagne durable d’Europe. » Le précédent Plan Montagne, connu pour avoir financé beaucoup de retenues collinaires et de canons à neige à toutes altitudes, a permis de soutenir 350 projets pour un montant total de 90 millions d’euros selon la région. Il aura également permis l’accompagnement 21 000 élèves en stations de ski.

La Compagnie des Alpes met la main sur Evolution 2

La Compagnie des Alpes (CDA), entreprise cotée en bourse filiale de la Caisse des Dépôts et Consignation, vient de faire l’acquisition d’Evolution 2, un réseau d’écoles de ski et d’activités outdoors présent dans une vingtaine de destination, dont 14 stations de ski en France. La CDA gère en direct 10 grands domaines skiables français et détient des participations dans 5 autres. Avec cette acquisition, elle étend ainsi ses compétences dans les Alpes. En 2018, la CDA avait fait l’acquisition de Travelfactory, 1er distributeur en ligne de séjours au ski, après avoir créé quelques années plus tôt Alpes Ski Résa, une agence de voyages en ligne également spécialisée sur le ski. La semaine dernière, la CDA a également annoncé le lancement, le financement et la commercialisation de Travelski Express, une ligne Eurostar directe de Londres à destination des stations gérées par le groupe.

Dans le détail, la CDA précise dans son communiqué qu’elle vient de faire l’acquisition de la marque Evolution 2 et d’obtenir une participation majoritaire de 60% du capital de 10 sociétés sous licence Evolution 2 implantées dans les Alpes françaises, dont 5 sont présentes dans les stations du groupe. […] L’acquisition d’Evolution 2 s’inscrit dans […] sa volonté d’aller plus loin dans la diversification et le développement des activités été en montagne.

Jean-Baptiste Lemoyne n’exclut pas l’usage du passe sanitaire cet hiver sur les remontées mécaniques

Le passe sanitaire est pour le moment requis en France jusqu’au 15 novembre. Alors qu’Emmanuel Macron évoque des allègements possibles pour certains départements dont la levée du passe sanitaire, Jean-Baptiste Lemoyne n’excluait pas de son côté dans une interview sur Public Sénat que le passe sanitaire soit requis cet hiver pour l’accès aux remontées mécaniques (source). En Italie comme en Suisse, les autorités semblent également s’orienter en ce sens. Mais le message à retenir, c’est surtout que passe ou pas passe pour accéder aux pistes, la saison 2021 aura sans doute lieu et c’est tant mieux !

Des infos plus récentes sur le passe sanitaire et le ski ici

En Italie, le Passe Sanitaire bientôt obligatoire sur les remontées mécaniques

En Italie, le gouvernement s’est engagé à avancer rapidement sur l’obligation de posséder un « GreenPass » sur les remontées mécaniques cet hiver en vue d’augmenter la jauge d’accueil des installations. Actuellement fixée à 50% pour les remontées mécaniques fermées, elle passerait ainsi à 80%. Le gouvernement s’est engagé « à évaluer la possibilité d’étendre, dans la prochaine mesure utile, l’exigence de possession d’un GreenPass également à l’accès aux remontées mécaniques au sein des domaines skiables, afin d’augmenter les pourcentages de remplissage maximum établis pour les télésièges, les télécabines et les téléphériques à au moins 80%, sans limitation de la vente de titres de transport » rapporte le Giornale di Sicilia. Les exploitants attendent rapidement des réponses en ce sens afin de limiter la baisse de fréquentation liée à la jauge réduite cet hiver. A la différence de la France, le GreenPass italien est valide dès une dose de vaccin. Entrent aussi en considération : un test négatif au cours des 48 dernières heures ou un COVID-19 diagnostiqué au cours des six derniers mois.

Des infos plus récentes sur le passe sanitaire et le ski ici

Morzine et Avoriaz décrochent le flocon vert

Morzine-Avoriaz, commune support de 2 stations de ski de Haute-Savoie vient d’obtenir son Flocon Vert. Il s’agit d’un label garantissant l’engagement durable des destinations de montagne sur les questions environnementales et sociales. Gouvernance, transport, énergie, aménagement, eau, déchets, social, territoires, tout est passé au crible pour distinguer les territoires ayant une politique de transition écologique cohérente et engagée. Morzine-Avoriaz rejoint ainsi 8 autres territoires labellisés : Les Arcs, Megève, Valberg, Chamrousse, La Pierre Saint-Martin, Les Rousses, la Vallée de Chamonix et Châtel.

La Compagnie des Alpes relance l’Eurostar des Neiges

Stoppée du fait d’un marché du ski britannique plombé par le Covid, la ligne à grande vitesse reliant Londres à la vallée de la Tarentaise reprendra du service cet hiver. C’est la Compagnie des Alpes, via un service intitulé Travelski Express, qui opèrera sa commercialisation, en accord avec Eurostar. Commercialisée dès le mois de septembre en exclusivité par Travelski, agence de voyages de la Compagnie des Alpes, le train bénéficiera directement aux stations gérées par la Compagnie (Les Arcs, La Plagne, Tignes, Val d’Isère, Les Menuires et Méribel). Le Travelski Express circulera les week-ends de la saison de ski 2021-2022. Il partira les vendredis soir de Londres- Saint Pancras et desservira, sans arrêt, les gares de Moûtiers et Bourg Saint Maurice. Les retours seront proposés les samedis de Bourg Saint Maurice et Moûtiers, sans arrêt, vers Londres-Saint Pancras. Les packages comprendront les trains, les transferts, l’hébergement et les forfaits de ski 7 jours.

Avant le covid, cette ligne bihebdomadaire, circulant de fin décembre a début avril transportait jusqu’à 30 000 Britanniques jusqu’aux pistes de Tarentaise, avec un bilan carbone bien meilleur que l’avion. Elle permet une liaison, porte à porte en 8 heures à 9 heures, transferts compris, quand l’avion met environ 7h selon nos estimations*.

*1h pour rejoindre l’aéroport, 1h30 d’attente à l’aéroport, 1h40 de vol jusqu’à Genève, 30 min pour les bagages, 2h30 de transfert minimum

Les Etincelles entend devenir leader sur l’offre hôtelière de luxe écoresponsable dans les Alpes

Hier, White Gold Hospitality, groupe hôtelier dont Guerlain Chicherit est associé, a lancé sa nouvelle marque ombrelle : Les Etincelles. Les Etincelles ambitionne de renouveler le luxe en montagne avec des hôtels, chalets et résidences gérées de manière soucieuse des écosystèmes, responsable et pérenne. En complément des hôtels du groupe, 2 hôtels seront lancés dès décembre 2021, précédant l’ouverture ou la reprise en gestion de près de 150 actifs (30 hôtels, 100 chalets et 20 résidences) à l’horizon 2026. Ce déploiement sera soutenu par un plan d’investissement climatique de 500 millions d’euros permettant la construction ou rénovation de bâtiments (hors acquisitions). A très court terme, il entend devenir leader sur l’offre hôtelière de luxe écoresponsable dans les Alpes. Pour assurer un déploiement pérenne sur le segment ski, le groupe vise uniquement des stations d’altitude garantissant un enneigement tout au long de la saison : Tignes, La Rosière, La Plagne, Les Arcs, Les 2 Alpes, l’Alpe d’Huez, Val d’Isère et Val Thorens.

Fréquentation : un bel été malgré la météo

Alors que la rentrée scolaire se profile, les premiers bilans des vacances d’été arrivent. En Savoie et en Haute-Savoie, l’été a été bon pour les professionnels de l’hébergement touristique avec une progression des nuitées attendue de près 10%. Tous les types d’hébergements ont enfin retrouvé leurs clientèles, y compris les hôtels (64% d’occupation en juillet-août). Parmi les grands gagnants, les campings affichent une progression du taux d’occupation au mois d’août de 3 %, les locations de particulier à particulier de 16 %, les bords de lacs de 21 % et les stations-villages de 9 %. Dans un contexte de météo mitigée et d’instauration du passe sanitaire, la consommation est jugée en retrait par les socio-professionnels interrogés par Savoie-Mont-Blanc. Les stations d’altitude affichent, elles, une baisse du taux d’occupation de 5% au mois d’août.

Selon le site Infoclimat, le mois de juillet a été 2 fois plus arrosé et plus frais de 1,5° que la moyenne à Chambéry. L’ensoleillement y a par ailleurs été déficitaire de 18%. Moins pluvieux, août affiche le même déficit de soleil avec des températures maximales en retrait de 1° au 26 août. La première semaine de vacances d’août a été particulièrement pluvieuse. Au cœur des Alpes, ces déficit ont été toutefois moins importants.

+30% pour le ski d’été

A Tignes, le ski d’été c’est fini pour cette année depuis le 1er août. Avec 19 000 forfaits de ski vendus contre 13 000 l’an passé, la station affiche une croissance de 30% cet été. Elle bénéficie ainsi du report de fréquentation des amoureux du ski alpin qui n’ont pas pu en faire cet hiver, ainsi que de la venue des club de ski français et étrangers. Ces derniers représentent 80% de la fréquentation estivale de la station. Bien entendu, cette hausse ne compense pas les baisses de cet hiver puisqu’une saison normale, Tignes commercialise 56 millions de journées de ski. Le ski reprendra à Tignes cet automne, dès le 16 octobre 2021 pour une saison complète cette fois-ci !

+9% de fréquentation en juillet dans les stations de montagne

Selon le cabinet d’étude G2A mandaté pour les maires de stations de montagne, le mois de juillet aurait été bon en montagne avec un taux d’occupation en hausse de 9% par rapport à l’an passé (déjà en hausse). Le mois d’août, qui concentre la majorité des nuitées estivales en montagne, devrait suivre la tendance, sauf si le pass sanitaire vient contredire cette dynamique. C’est dans les Pyrénées où la hausse est la plus sensible avec +24% par rapport à l’an passé.

Un hô(s)tel ouvrira à Orelle en 2023

Après une nouvelle télécabine qui ouvrira cet hiver, le village d’Orelle verra son positionnement touristique renforcé avec un premier hôtel ouvert à l’année. Le « Hob », accord parfait entre hôtel et auberge, ouvrira ses portes en 2023. Surfant sur l’hybridation et le local, ce nouvel hostel viendra renforcer cette tendance à l’accessibilité et à l’hybridation déjà présente dans certaines stations. On y trouvera 20 chambres et des box rooms en dortoirs ainsi que 150 m² d’espaces communs avec salon, bar, jeux, boutique et un restaurant de produits locaux. Orelle est un village de montagne encaissé mais charmant, directement relié aux pistes de Val Thorens et des 3 Vallées par une télécabine. C’est la plus accessible géographiquement et financièrement des stations des 3 Vallées. On y trouve actuellement 2 résidences de tourisme construites dans les années 2000.

Montagne zéro carbone

La revue Les passeurs revient cet automne avec un second numéro consacré à « la montagne zéro carbone ». Sujet glissant et douloureux pour des destinations de vacances rurale dépendantes des transports carbonés, les passeurs tentera de dépasser la simple  neutralité carbone des domaines skiables pour imaginer comment la montagne peut incarner un lieu d’innovation bas carbone. On y parlera puit de carbone, mobilités, transition énergétique et décroissance. Le premier numéro, riche de 144 pages consacrées à la montagne en 2050 paru en mars dernier s’est écoulé à plus de 2 500 exemplaires. Le second devrait paraître en novembre (précommande içi). Prévu pour mi 2022, le numéro 3 sera consacré au thème de l’eau.

Le passe sanitaire deviendra-t-il obligatoire en stations de ski ?

Dès le 21 juillet, puis de manière plus large après le 9 août, le passe sanitaire deviendra obligatoire pour accéder à de nombreux lieux, y compris en stations. Les restaurants, bars, théâtres, cinéma, transports de longues distantes, lieux de loisirs et de culture sont notamment concernés. Pour le moment, les remontées mécaniques ne sont pas concernées, le cadre des transports s’appliquant à ces dernières. Intimement lié à l’état d’urgence sanitaire, le passe sanitaire devrait théoriquement prendre fin le 15 novembre 2021. Il faudra donc être patients pour en savoir plus pour cet hiver. On se souvient que l’hiver passé le sort des stations avait été traité très tard dans l’automne puis avec des revoyures régulières par le gouvernement.

Des infos plus récentes sur le passe sanitaire et le ski ici
[Brève mise à jour le 10 août]

Skiset rachète Skimium

Le marché de la location de ski se concentre en altitude avec le rachat de la marque Skimium par Skiset. Le groupe rassemble dorénavant 1300 magasins affiliés en altitude dont 700 en France. Ces derniers sont rassemblés sous les marques Skiset, Skimium, Netski et Go Sport Montagne. Chaque enseigne sera toutefois conservé, avec ses outils de communication et accords commerciaux. Ce rapprochement devrait « favoriser la croissance transversale des commerçants souhaitant se développer, faciliter les achats et reventes de magasins entre Adhérents d’un même groupe sur une même station » précise le communiqué du groupe ».

281 millions pour les domaines skiables de Savoie

Selon la préfecture de Savoie, 281 millions d’Euros ont été versés à 36 exploitants fortement impactés par la fermeture des remontées mécaniques. Dans le détail, cette aide concerne 17 exploitants basés en Tarentaise (pour 200 millions d’euros), 15 exploitants basés en Maurienne (pour 70 millions d’euros) et 4 exploitants du reste de la Savoie (pour 11 millions d’euros). Selon Montagne Leaders, les 30 premiers exploitants de remontées mécaniques de Savoie avaient réalisé en moyenne 23 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018/2019. Les 281 millions d’euros correspondent à 49% du CA d’une année sans crise, soit 70% des charges fixes.

Fréquentation touristique : bel été en perspective dans les Alpes

Alors que selon plusieurs études, 13% des Français partant en vacances envisagent la montagne comme destination, les chiffres des réservations confirment la tendance engagée l’an passé. Ainsi, l’Agence Savoie Mont Blanc, institution de promotion touristique de Savoie et de Haute-Savoie, confirme une fréquentation très nettement orientée à la hausse pour les mois de juillet et août. A date, les nuitées marchandes prévisionnelles sont en avance de +17% et le taux d’occupation global en hausse de 7 points. La progression est bien répartie sur les deux mois d’été avec +21% en juillet et +19% en août. Toutefois, selon le baromètre Savoie Mont Blanc de mai dernier, 50% des partants devraient se décider à la dernière minute (moins de 2 semaines avant le départ). L’été, plus que jamais, se jouera donc sur les conditions météo, avec pourquoi pas, un très bel été « en cas de canicule durablement installée » conclu l’organisme.

-50% sur vos vacances d’été à la montagne

Le groupe Lagrange Vacances lance une vente flash ces 7 prochains jours avec des réductions allant jusqu’à 50% sur votre semaine à la montagne. L’an passé, nous avions testé Les Chalets du Mont-Blanc, une résidence avec piscine au cœur du village d’Hauteluce et avec vue sur le Mont-Blanc. Nous l’avions particulièrement appréciée. Pour voir toutes les offres, ça se passe ici.

Pas de boom de la montagne cet été ?

Selon l’observatoire de Savoie-Mont-Blanc, 15% des français qui partiront en vacances cet été devraient se rendre en montagne. Une situation comparable aux années « classiques » selon le cabinet Contours. Même si la situation sanitaire devait se tendre, on n’observerait pas de report sur la montagne comme ce fut le cas l’an passé. Toutefois, la montagne ne perdrait pas de clients, contrairement au littoral. Au global, 60% des partants envisagent de partir à la mer, 17% à la campagne, 15% à la montagne et 8% en ville. 1 français sur 2 devrait se décider à réserver moins de 15 jours avant le séjour. La météo devrait donc fortement peser sur les taux de remplissage en montagne. A l’heure actuelle, les stations sont à des niveaux équivalents aux années précédentes et les bords de lacs en avance, selon l’institution touristique.

Retour haut de page