Accueil » Le guide des stations de ski des Alpes » Val d’Isère : présentation de la station

Val d’Isère : présentation de la station

Plus discrète que Courchevel ou Megève, Val d’Isère est un mix de ces deux dernières : un village authentique (mais en haute montagne cette fois-ci) avec des établissements et chalets tournés vers le luxe. Ce qu’on aime à Val d’Isère, c’est son côté village de pierres, ses belles adresses et son enneigement quasi garanti. Son domaine skiable est relié à celui de Tignes, pour un domaine XXL au cœur du massif de la Vanoise.

Val d’Isère : présentation et situation

L'église de Val d'Isère

Tout en haut de la vallée de la Tarentaise, Val d’Isère a des airs de bout du monde. Il vous faudra ainsi 1h30 et 90 km pour rejoindre Val d’Isère depuis Albertville, à la sortie de l’autoroute. Là-haut, ce village situé à 1 800 mètres d’altitude est rapidement devenu une grande station réputée internationalement. Elle est composée de plusieurs sites :

  • La Daille : à l’entrée du plateau de Val d’Isère, il s’agit d’un groupe de résidences des années 70. On y retrouve quelques résidences plus récentes et quelques chalets. A 2 km du centre, la Daille est skis aux pieds, bien située pour skier sur Tignes et Val d’Isère.
  • Le village : sur un peu plus d’un kilomètre de long, le village de Val d’Isère est situé à la confluence de l’Isère et de la vallée du Manchet, qu’il remonte sur environ 1 km également. Plutôt récent mais composé de grands chalets et d’immeubles habillés de pierres et couverts de lauzes, le village emprunte ses codes architecturaux à l’architecture locale. Il est dominé d’un côté par le domaine de Solaise et de l’autre par Bellevarde, dont « la face » est devenue une piste de ski emblématique.
  • Le Fornet : tout au bout de la vallée, avant les premières rampes du col de l’Iseran, le Fornet est un hameau plus authentique, composé de gros chalets de pierre. Il est situé également au départ des pistes.

Photo : Val d’Isère by night par Zolivier, Licence CC BY-NC-ND 2.0

Pour le ski comme pour l’immobilier, Val d’Isère est devenue une des stations de ski les plus chères de France. On y trouve une trentaine d’hôtels, dont 8 hôtels 5 étoiles et 6 hôtels 4 étoiles. Skier ici, c’est goûter à un ski XXL, plutôt sportif, dans ce qui se fait de mieux en France. Le domaine skiable alpin est relié à Tignes pour offrir 300 km aux nombreux skieurs des 2 stations. Quelques pistes de ski de fond et sentiers piétons permettent aux amateurs de grand air de se faire plaisir.

Accès

Val d’Isère est située à 2h de Chambéry et de Grenoble, 2h40 de Lyon et 7h00 de Paris en voiture. On y accède par l’autoroute A43 en sortant à Albertville. Il vous faudra ensuite 1h30 pour remonter toute la Tarentaise et rejoindre le village. Pendant les vacances de Noël et de février, ce temps de trajet pourra être fortement rallongé. En effet, cette même route accède également aux stations des 3 Vallées, de Tignes, des Arcs et de La Plagne. Toutefois, notez que des navettes relient la station à la gare de Bourg Saint Maurice tout l’hiver… Voyager en train + navette pourrait bien être un choix plus rapide, agréable et durable que de venir en voiture.


Val d'Isère de nuit
Val d’Isère par ADX Photographie, licence CC BY-NC-ND 2.0

Les +/ les –

  • Val d’Isère, c’est un domaine skiable XXL, très bien enneigé avec des pistes et installations au top de ce qui peut se faire en France.
  • Même si la station est relativement dense et récente, il en ressort une atmosphère de gros village authentique et animé.
  • L’offre de commerces, restaurants (y compris gastronomiques) et d’hébergements est très large. Elle satisfera tous ceux qui aiment le luxe et le confort avant tout.
  • Temple d’un luxe moins bling-bling qu’à Courchevel, Val d’Isère en fait tout de même parfois un peu trop. La montée en gamme y est aussi assez rapide avec de plus en plus de 5 étoiles et de chalets de luxe, quasi tous fermés en été.
  • Ici tout est cher. Val d’Isère a d’ailleurs été classée 8ème station la plus chère d’Europe dans le classement « Tripindex Ski » de Tripadvisor en 2013.
  • Un peu loin de tout, on ne part pas à Val d’Isère sur un coup de tête. Au départ de Lyon, il vous faudra tout de même 2h40 d’une route monotone pour atteindre la station.

Infos utiles et futiles

  • Les habitués de Val d’Isère montent à « Val », pas à Val d’Isère. Un diminutif qui montre qu’ils entretiennent une relation intime avec cette destination exclusive. Pensez-y, on va à Courch’, Cham’ et Val’ 😉
  • On compte 1 577 habitants à Val d’Isère (les Avalins et les Avalines), une population en baisse ces 15 dernières années, comme dans toutes les stations de ski où l’immobilier a atteint des sommets. Après la seconde guerre mondiale, c’est pourtant le développement du tourisme qui a permis à la station de multiplier sa population par 8. En effet, en 1936, il ne restait plus que 201 habitants sur la commune. La station compte un peu plus de 30 000 lits touristiques répartis dans de nombreux chalets et résidences privées, près de 40 hôtels et une quinzaine de résidences de tourisme.
  • Les débuts du tourisme datent ici des années 30. En 1937, on compte en effet ici déjà 4 hôtels dans le village lorsque la route du col de l’Iseran est ouverte. Dès 1942, le téléphérique de Solaise entre en service. Comme ailleurs, le réel développement se fera toutefois après guerre avec la structuration du domaine skiable et des constructions progressives. En 1967, les immeubles de la Daille et son architecture fonctionnaliste sortent de terre. Dans les années 60, ce sont aussi les sœurs Goitschel et Jean-Claude Killy, sportifs Avalins, qui contribuent à la notoriété de la station. En 1971, la liaison entre Tignes et Val d’Isère est effective. Dès les années 80, une architecture néo-régionaliste est préférée à l’architecture moderne. Elle deviendra la ligne directrice de la station avec la création de Val Village, « authentique vrai faux village alpin » et la mise en paysage de son avenue centrale.
  • Val d’Isère est une terre de sport et de sportifs. Ses pistes de la Daille et de Bellevarde ont été le théâtre des compétitions des JO de 1992. Plus récemment, Val d’Isère a organisé les championnats du monde de ski alpin en 2009. Chaque fin d’automne, la station lance la saison française de ski alpin avec le Critérium de la Première Neige. Créée en 1955, cette compétition de premier plan a certainement contribué à créer la notoriété internationale de la station.
  • Même si aucun passage n’est possible, surtout en hiver, Val d’Isère est une commune frontalière avec l’Italie. Comme la frontière est haute et peu poreuse, Val d’Isère n’en tire pas une identité particulière. Toutefois, dans le cadre d’épisodes méditerranéens, les retours d’est permettent au secteur de Pissaillas de bénéficier des précipitations abondantes issues des plaines du Pô.
  • Quand vous skiez sur le secteur de Pissaillas, au-dessus du col de l’Iseran, vous skiez en fait sur la commune de Bonneval sur Arc. C’est cette dernière qui autorise la société exploitante du domaine skiable de Val d’Isère (la STVI) à exploiter les remontées et le domaine skiable par délégation de service public. Pourtant, Bonneval sur Arc n’est pas relié l’hiver à Val d’Isère, même si certains en rêvent. L’été, la route du col de l’Iseran, un des plus hauts de France, relie les 2 villages de montagne.

Le ski à Val d’Isère

161 pistes de ski72 remontées mécaniques300 km de ski alpin20 km de ski de fond
26 pistes vertes64 pistes bleues43 pistes rouges28 pistes noires

On skie à Val d’Isère sur un grand domaine relié à celui de Tignes sur près de 300 km de pistes. Aux portes de la frontière italienne, c’est un ski de haute montagne avec 2 glaciers skiables entre les parcs nationaux de la Vanoise et du Grand Paradis. Le domaine skiable accède à 3 456 mètres d’altitude au glacier de la Grande Motte (Tignes), et 3 240 m d’altitude sur le glacier du Pissaillas sur le domaine de Val d’Isère. Plus de 15 km séparent l’ouest de l’est, le nord et le sud du domaine skiable qui s’étend sur près de 50 km².

Plutôt technique, le domaine reste accessible aux skieurs moyens. Il propose 161 pistes de ski réparties à 56% en pistes bleues et vertes et 44% en pistes rouges et noires. On ski sur Val d’Isère et Tignes sur 8 secteurs : Bellevarde, Solaise, Fornet/Iseran, Pissaillas, Tovière, Grande Motte, Palet et Aiguille Percée. Bellevarde et Solaise dominent la station et sont les principaux domaines. Ici, 60% des pistes sont situées au-dessus de 2200 mètres d’altitude, ce qui fait dire à la station que son enneigement est garanti. Il est vrai que même les années où la neige a manqué dans les Alpes, Val d’Isère était une des stations où l’on skiait le mieux. Les incontournables du domaine sont notamment :

  • La vue au sommet de la Grande Motte
  • Le passage par le col de l’Iseran
  • La descente de la piste de l’Arcelle (Solaise – Vallée du Manchet)
  • La mythique piste de Bellevarde

Plutôt sportif, le domaine s’est ouvert ces dernières années à un ski plus plaisir notamment avec le réaménagement du sommet de Solaise. Là-haut, au soleil (le village, lui, est plutôt ombragé l’hiver), on retrouve un lounge de près de 250 m², un espace débutants appelé Valkids et le Refuge de Solaise, un hôtel-restaurant de luxe avec une vue plongeante sur le village. Val d’isère, c’est aussi tout un art de vivre dédié à la montagne et à la fête. C’est là qu’est née la Folie Douce, un concept de restaurant d’altitude festif, sorte de cabaret/discothèque en plein air. Ce concept, qui a aujourd’hui essaimé dans les Alpes, se retrouve au sommet de la télécabine de la Daille.

Voir le plan des pistes

Et pas que du ski !

L’outdoor à Val d’Isère, ce n’est pas que du ski alpin, c’est aussi notamment des sentiers piétons, des itinéraires de ski de randonnée et des pistes de ski de fond. Les pratiquants de skating ou d’alternatif pourront s’aventurer sur les 20 km de piste de la station. 2 itinéraires de 3 et 8 km sont disponibles dans la vallée du Manchet, une piste de 3 km à la Daille, une piste de 2 km à Laisinant, et 2 itinéraires de 1 et 6 km à l’Ouillette.

Tout au long de la vallée de l’Isère et dans les villages, les piétons sont également les bienvenus. Plusieurs itinéraires sont balisés et entretenus tout l’hiver. Chiens de traineaux, ULM, équitation, visites de fermes… les non-skieurs auront également de quoi faire en extérieur. Et parce que la montagne, c’est aussi s’amuser en famille, cet hiver, la station ouvre le village perdu dans la forêt des Etroits, entre la Daille et Val d’Isère village. Cette aire de jeux avec cabanes perchées et passerelles suspendues est un espace magique et ludique accessible à tous.

A voir, à faire à Val d’Isère

Nous l’avons vu, les activités extérieures sont nombreuses dans cette grande station de ski des Alpes. Si vous préférez les activités intérieures, elles ne manquent pas dans le village. Cinéma, musée, festival de musique classique, patinoire et shopping permettent de se détendre et se cultiver.

Les amateurs de gastronomie alpine pourront prendre la direction de nombreux restaurants de la station. 2 adresses sont étoilées au Guide Michelin et une bénéficie d’un Bib Gourmand. Il s’agit de l’Atelier d’Edmond**, de la Table de l’Ours* et du Bistrot Gourmand (qui dépend de l’Atelier d’Edmond). Sur le domaine, on peut également accéder à la Folie Douce et au Panoramic (étoilé au Michelin cette année), réputés pour leurs tables.

Côté espaces aquatiques, la station possède de nombreux spas d’hôtels et le centre aquasportif de Val d’Isère. On y retrouve un espace aquatique (avec bassin ludique, jets massants, rivière à courant…), un espace wellness (avec sauna, hammam, spas…, un espace sportif (avec mur d’escalade, musculation…) et un espace bien-être (avec soins corps et du visage).

Où dormir à Val d’Isère ?

Même s’il y reste quelques hôtels en entrée de gamme et un village vacances, Val d’Isère est clairement orientée vers le luxe. Si vous en avez les moyens, vous y trouverez toutes les nuances de luxe, du 4 étoiles au chalet de luxe avec services. On trouvera aussi des résidences qui proposent des prestations de grande qualité sans pour autant céder aux excès de certains centres de profit. Si vos moyens sont plus limités, les locations de particuliers à particuliers peuvent être une bonne option.

  • Côté hôtels, on en trouve plus de 30 dans la station. Si les 4 et 5 étoiles représentent un peu moins de la moitié, on y trouve également plusieurs beaux 3 étoiles et quelques entrées de gamme. Les 5 étoiles sont souvent des hôtels récents, symboles de la montée en gamme de la station : Airelles, K2 et Yule notamment. Au sommet de la télécabine de Solaise, le Refuge de Solaise est le plus haut hôtel de France. C’est un lieu d’exception fait de chambres de luxe, de 4 appartements, un dortoir, 2 restaurants. Son espace bien-être dispose notamment d’une piscine de 25 mètres et de 2 jacuzzis. Au centre du village, le Tsanteleina est un des hôtels les plus emblématiques de Val d’Isère. Créé en 1948, c’est désormais un 4 étoiles familial à l’ambiance chic et feutrée. Juste à côté, la famille Mattis, propriétaire du Tsanteleina a créé les 5 Frères, un beau 3 étoiles à l’ambiance « maison de famille ». ici, on séjourne dans un hôtel à taille humaine où chaque chambre possède sa propre déco, mais sans faute de goût ! On aimera également, le Victoria Lodge, un hôtel récent à la déco montagne épurée situé non loin du centre, l’Avancher, un 3 étoiles récent également avec chambres et appartements lumineux et un bel espace bien-être, et l’hôtel Mont Blanc, un nouvel hôtel 4 étoiles à l’ambiance montagne contemporaine apaisante. Enfin, au bout de la vallée, le chalet-hôtel du Fornet est l’adresse idéale pour se sentir ailleurs, dans un chalet tout confort.
  • On trouve plusieurs résidences à Val d’Isère dont plusieurs Pierre & Vacances. Côté résidences prestiges, le Vail Lodge et l’Alaska Lodge sont les dernières résidences ouvertes dans la station. On y trouve des appartements de 4 à 14 personnes avec service hôtelier. Village Montana propose 2 résidences de luxe dans la station : Chalet Skadi et Chalet Izia, 2 résidences 5 étoiles à l’esprit montagne contemporaine. L’hôtel l’Avancher propose également des locations d’appartements dans un cadre très sympathique. Les résidences Alpina Lodge, les Chalets de Solaise et les Chalet du Jardin Alpin sont sans doute les plus abordables financièrement. Comptez tout de même un minimum de 2 000 € la semaine en février.
  • Val d’Isère est une station où on retrouve de nombreuses locations chez des particuliers ou gérées par des agences immobilières. On en retrouvera notamment sur le site de Chalet Montagne ou sur Booking.com.
  • Côté tout compris, on trouve un Club Med 4 tridents dans la station et un nouveau village Club Cévéo. Dôté d’un restaurant, d’animations et de clubs enfants, il propose des séjours en location ou en pension complète.

Les stations similaires

Val d’Isère est une station haut de gamme aux airs de grand village, située en fond de vallée. C’est également le cas de Chamonix, en plus grand et avec un domaine skiable moins cohérent toutefois. Méribel, Courchevel et Megève ont également ce positionnement premium, avec des ambiances toutes différentes.

Pour aller plus loin :

Recevoir la newsletter d'Alti-MAG

Ce contenu vous plait ? Recevez gratuitement chaque semaine la newsletter d'Alti-Mag : les derniers articles publiés sur le site directement dans votre boite mail !

Voir le formulaire d'abonnement

A lire également :

Retour haut de page