Accueil » Le guide des stations de ski des Alpes » Chamonix : présentation de la station

Chamonix : présentation de la station

Bien plus qu’une station de ski, Chamonix est une ville touristique historique, sise au pied du massif du Mont Blanc. Capitale historique de l’alpinisme, l’histoire chamoniarde est intimement liée au sommet de l’Europe et aux glaciers. Mais aujourd’hui, on ne vient pas seulement à Chamonix pour se dépasser et gravir des pentes raides. Cette ville d’altitude est un concentré de l’art de vivre en montagne et d’un tourisme pré-mémoriel naissant : voir les glaciers avant qu’ils ne disparaissent. Côté ski alpin, la vallée de Chamonix n’est pas en reste puisque sa petite dizaine de domaines skiables permettent de skier dans un décor de carte postale du mois de novembre au mois de mai. Le must : descendre la mer de glace à skis accompagné d’un guide de la vallée.

Chamonix : présentation et situation

Cette petite ville de 8 600 habitants (11 000 dans la vallée) est située aux pieds des glaciers du Mont Blanc dans une vallée encaissée à la forte identité montagnarde. Berceau de l’alpinisme, Chamonix (prononcez Chamonii) est aussi une destination cossue parcourue par des touristes du monde entier tout au long de l’année. Elle est entourée des villages des Houches et d’Argentière, qui forment avec elle une quasi-continuité urbanistique. Bien plus qu’une station de ski, Chamonix est une vraie destination touristique avec des commerces, des musées, un train à crémaillère, un téléphérique pour accéder à près de 4 000 mètres d’altitude, de nombreux hôtels et restaurants étoilés.

Plutôt urbaine, l’architecture de Chamonix témoigne de son riche passé touristique. A l’image des stations thermales, Chamonix développe une architecture art nouveau empreinte de codes montagnards. On y trouve quelques beaux palaces et des immeubles faits de granit et de pierres locales, le tout crépi d’ocres aux couleurs sobres. La commune est traversée par un beau torrent de montagne : l’Arve. Ce torrent descend des glaciers du Mont Blanc et se jette dans le Rhône une centaine de kilomètres plus loin. La commune a une capacité d’accueil de 50 000 personnes. Ce sont principalement des meublés (environ 700), des hôtels (une cinquantaine – voir notre sélection d’hôtel de Chamonix), des villages de vacances (une vingtaine) et des résidences de tourisme (une dizaine). Chamonix compte également une dizaine de campings et près de 30 refuges.

Côté ski alpin, Chamonix propose une dizaine de domaines skiables de niveaux différents totalisant 120 km de pistes. Ces domaines non reliés sont situés à des points-clés de la vallée, tous dans un cadre exceptionnel. Ils sont complétés par 50 km de pistes de ski de fond et plusieurs itinéraires de ski de randonnée. La descente de la vallée blanche est le must de ces itinéraires : 22 km de descente glaciaire au départ de l’Aiguille du Midi (3 842 mètres).

Accéder à Chamonix

A altitude moyenne et quasi-directement reliée à l’autoroute, Chamonix est certainement une des stations les plus accessibles des Alpes. Elle est située à 1000 mètres d’altitude, sur la route de la Suisse (col de la Forclaz) et de l’Italie (tunnel du Mont Blanc). Il vous faudra 2h30 pour arriver à Chamonix en voiture depuis Lyon, 1h20 depuis Annecy et 6h depuis Paris. Toute l’année, des TGV relient Saint-Gervais au reste de la France et à Paris en 5h30 de trajet. Il vous faudra ensuite 45 minutes d’un train pittoresque pour rejoindre la vallée de Chamonix. Au final, un voyage plus confort et sensiblement aussi rapide qu’en voiture, sans bouchon, ni pollution. Environ 50 € par personne si vous réservez tôt.


Les +/ les –

  • Chamonix est un concentré de montagne sans pareil en France. Une ambiance unique aux pieds des glaciers avec une ville de charme à l’architecture art nouveau comme on les aime.
  • On trouve à Chamonix tout ce qu’il faut, toute l’année, pour passer des vacances complètes : du ski, des paysages XXL, des hôtels, restaurants, boutiques, spa, piscine, musées…
  • Chamonix est facilement accessible et engagée pour des mobilités douces : trains, navettes gratuites, remontées mécaniques… Et si Chamonix était l’embryon de la petite ville rurale durable de demain ?
  • Situé à basse altitude (environ 1 000 m), Chamonix peut parfois manquer de neige. Toutefois, les domaines atteignent 2 800 mètres d’altitude, voire plus si vous faites la vallée blanche. Vous ne manquerez donc pas de neige pour le ski.
  • Très encaissée, la ville est peu ensoleillée en décembre et en janvier. Ceci crée une ambiance particulière, mais qui n’enlève rien à son charme, au contraire !
  • Il y a parfois des problèmes de pollution aux particules fines dans la vallée de l’Arve. Ce phénomène est lié à la configuration de la vallée, la présence de quelques usines, de chauffages au bois peu efficaces et à la route du tunnel du Mont Blanc. Mais ça n’enlève rien à la beauté des lieux… Faites votre part, venez en train !

Infos utiles et futiles

  • Pour ne pas passer pour un ignorant, prononcez bien Chamoni, et pas Chamonix ! En effet, tout comme c’est le cas des Z en Savoie, le X de Chamonix ne se prononce pas. A l’origine, la commune s’appelait d’ailleurs Chamouny. Dans le même registre, on ne dit pas La Clusaz, mais La Clusa. On ne dit pas La Forclaz, mais la Forcla.
  • La première ascension du Mont-Blanc date de 1786. Cette année là, deux Chamoniards, Jacques Balmat et le docteur Michel Paccard parviennent au sommet, encouragés par la récompense promise par l’aristocrate genevois Horace-Bénédict de Saussure. Leurs statues, accompagnées de De Saussure montrant le Mont Blanc, figurent en bonne place dans le centre-ville. On considère cet acte comme étant une des origines de l’alpinisme. Le développement du tourisme (un tourisme estival dans un premier temps) date de ces années là. Le premier hôtel date de 1770 (hôtel d’Angleterre). Le premier hôtel de luxe date de 1816 (hôtel de l’Union). En 1821 est créée la compagnie des guides de Chamonix. Début 1900, Chamonix est déjà une station touristique avec 2 saisons actives : été et hiver.
  • L’altitude du mont-Blanc varie régulièrement. Si les trentenaires ont appris à l’école que le mont Blanc culminait à 4 807 m, ces dernières années, on parlait plutôt de 4 810 mètres. En 2021, il a toutefois retrouvé ses 4 807 mètres de notre enfance. Ces variations sont liées à l’évolution de la calotte glaciaire sommitale. Elle peut évoluer en fonction des précipitations, des périodes de sécheresse et des températures bien entendu.

Le ski à Chamonix

111 pistes de ski56 remontées mécaniques120 km de ski alpin50 km de ski de fond
15 pistes vertes38 pistes bleues40 pistes rouges18 pistes noires

Chamonix possède une dizaine de domaines skiables pour environ 120 km de pistes. Plusieurs sont des petits domaines pour débutants parfaits pour le ski famille. Les 4 principaux domaines skiables conséquents sont :

  • Argentières / Grands Montets : un domaine d’altitude, plutôt technique, situé entre le glacier d’Argentière et la Mer de Glace – 28 km de pistes.
  • Brévent / Flégère: un domaine skiable directement accessible depuis le centre de Chamonix ou depuis les Praz. C’est un ski plutôt technique, exposé plein sud, face au massif du Mont-Blanc – 56 km de pistes.
  • Les Houches / Prarion : un domaine familial, avec des pistes accessibles et des pistes techniques, relié à Saint-Gervais par le tramway du Mont Blanc. Il offre un ski ensoleillé avec une belle vue sur la vallée de Chamonix et un ski en forêts pour une ambiance magique – 55 km de pistes.
  • Balme / Vallorcine : un domaine familial, ensoleillé avec une belle vue sur le massif du Mont Blanc – 29 km de pistes.

Depuis le sommet de l’Aiguille du Midi (3 842 mètres), on peut envisager de réaliser le plus célèbre hors-piste de France : la descente de la vallée blanche (la Mer de Glace). Certaines années, quand la neige est là, on peut redescendre jusqu’à la vallée, soit 2 800 mètres de descente 100% nature ! Sinon, la descente s’arrête au site du Montenvers (train à crémaillère). Cette descente sera très technique à peu technique, selon les conditions de neige. Tout skieur un tant soit peu à l’aise hors-pistes peut la réaliser. Quoi qu’il en soit, il est recommandé d’être accompagné d’un guide car vous naviguerez sur le glacier. Seul lui peut connaître ses failles et dangers.

Voir les plans des pistes

Le ski sur le domaine du Brévent – photo OT Chamonix

50 kilomètres de pistes de ski de fond

50 kilomètres de ski de fond complètent ces domaines skiables en plusieurs emplacements :

  • Au sommet du Prarion (Les Houches), à 1800 mètres, 2 itinéraires sont tracés entre plateau et forêts.
  • Aux Praz où un grand domaine propose 3 pistes (une verte, une bleue et une rouge) reliées au domaine d’Argentière. Comptez 37 km de pistes pour ces 2 domaines.
  • A Argentières, on trouve également une verte, une bleue et une rouge sur le flanc nord de la montagne.
  • A Vallorcine, à 1 300 mètres d’altitude, on trouve un petit domaine agréable de 7 km de pistes, entre forêts, hameaux et torrent.

A voir, à faire à Chamonix

Chamonix est sans doute la seule station de ski des Alpes où on ne vient pas que pour le ski. Alpinisme, art de vivre, shopping, bien-être, voir le Mont-Blanc et les glaciers… Il y a beaucoup de raisons de venir ici. Preuve en est : l’hiver n’est qu’une saison parmi d’autres ici. Qu’on vienne en été, au printemps, en hiver ou en automne, il y tout le temps de l’activité. C’est sans doute le mois de novembre qui est le plus creux ici, juste avant l’ouverture des pistes.

3 incontournables de Chamonix

Parmi les incontournables de Chamonix en dehors du ski, on retiendra notamment :

  • Le train du Montenvers : un beau train rouge à crémaillère qui vous emmène en surplomb de la mer de glace. A découvrir sur place : espace muséal, grotte de glace et galerie des cristaux.
  • L’aiguille du Midi : on accède à ses 3 842 mètres d’altitude en téléphérique. Là-haut, si certains partent à l’assaut de la mer de glace ou des hauts sommets, vous pouvez aussi admirer les glaciers et sommets du Mont Blanc bien confortablement. On y retrouve aussi des espaces muséaux, un restaurant, une boutique et un pas dans le vide. On peut même emprunter une télécabine qui traverse les glaciers jusqu’à la pointe Helbronner, en Italie.
  • Le centre QC Terme est un centre de balnéo récent géré par une marque italienne de grande renommée. C’est un spa de plus de 3 000 m² avec une piscine à débordement, des bio-saunas, des bains de vapeur, des bains à remous, de la chromothérapie, des cures Kneipp, des salles de détente, des douches de Vichy, des hammams, des bains japonais, des jets hydromassants et des chambres de sel…

Si vous vous sentez à l’étroit à Chamonix, la ville est située non loin de Saint-Gervais (25 minutes), de Megève (40 minutes) et de la Suisse. Une excursion à Genève (1h), Martigny (55 min) ou Lausanne (1h45) est donc toujours possible.

Où dormir à Chamonix ?

Chamonix a une offre d’hébergements complète mais assez différente de celle des autres stations. On trouve en effet ici de beaux hôtels et des hôtels de luxe, des appart-hôtels et en fin de compte assez peu de résidences de tourisme. On trouve même une dizaine de campings dans la vallée, ainsi que des chambres d’hôte.

  • La ville compte beaucoup d’hôtels. Nous consacrons une page complète aux hôtels de Chamonix. Si l’on devait en faire une sélection, confortable et plutôt abordable, nous vous conseillerions le Rocky Pop, un hôtel à la décoration vitaminée et à l’esprit décontracté situé entre les Houches et Chamonix. Dans le même esprit, le Plan B mêle des chambres individuelles et des lits en dortoirs. Au cœur de la ville, la Folie Douce a investi un ancien palace et propose, dans une ambiance festive et très déco, des chambres individuelles ou en dortoirs. Dans le centre de Chamonix, pour un accueil confort et cosy, on se dirigera vers l’Heliopic, un grand chalet-hôtel 4 étoiles avec spa situé au départ de l’Aiguille du Midi, ou au Faucigny, un boutique hôtel à l’esprit familial. Voir notre page sur les hôtels de Chamonix.
  • Côté résidence de tourisme, on trouve plusieurs belles adresses. A Vallorcine, la résidence Vallorcine Mont Blanc est une résidence engagée dans le développement durable avec piscine intérieure et de nombreuses prestations. Aux Houches, les chalets Helena offrent de beaux intérieurs avec des matières nobles et du bois pour un esprit chalet moderne. Ils donnent également accès à une piscine intérieure. A Chamonix, la résidence Isatis est une résidence récente avec piscine ouverte à l’année. Bons prix en périodes creuses. Voir notre page pour louer un appartement à Chamonix.
  • 2 beaux appart’hôtels avec services ont ouvert récemment à Chamonix : le Bellamy avec des chambres modernes, à la déco zen, pratique et Scandinave ; et le Genepy, un lieu confidentiel à l’esprit « maison de famille » avec des appartements de standing, au design épuré pour laisser place à la montagne.
  • Côté locations de chalets et appartements, Chamonix est bien entendu bien pourvue. Du chalet de luxe à plusieurs milliers d’euros la semaine au studio abordable, il y en a pour tous les goûts. On trouve ainsi une soixantaine de locations de chalets à Chamonix sur le site de Chalet Montagne. Notre coup de cœur : ce petit chalet récent pour 5 personnes avec vue sur les glaciers à tarifs relativement abordables.

Les stations similaires

Ambiance urbaine et haute montagne… Chamonix n’a pas son pareil en France. On retrouvera le même aspect chic et urbain à Megève ou à Saint-Gervais. Côté alpinisme, Saint-Gervais, Vallouise et la Grave sont également bien positionnées, mais ce sont des villages. A l’étranger, notamment en Suisse, on retrouvera quelques villes dans le même esprit, notamment Zermatt, ou Courmayeur en Italie, sa voisine, de l’autre côté du Mont Blanc.

Pour aller plus loin :

Recevoir la newsletter d'Alti-MAG

Ce contenu vous plait ? Recevez gratuitement chaque semaine la newsletter d'Alti-Mag : les derniers articles publiés sur le site directement dans votre boite mail !

Voir le formulaire d'abonnement

A lire également :

Retour haut de page