Accueil » Tous les articles » Alti-sport » Ski de randonnée : où s’initier dans les Alpes du Nord ?

Ski de randonnée : où s’initier dans les Alpes du Nord ?

Fitness et cardio, le ski de randonnée est tendance en montagne. Alors qu’auparavant, il était réservé à une poignée de passionnés qui souhaitaient skier loin des pistes aménagées, aujourd’hui, il est presque devenu un sport qui se pratique sur pistes ou sur traces. Il en découle une « inversion de la valeur de la pente » selon Dominique Kréziak de l’Université Savoie Mont Blanc, qui note cette évolution : si pour les skieurs alpins, c’est la descente l’objectif, pour les skieurs de randonnée, c’est clairement la montée… quitte à redescendre en cabines ! Aujourd’hui, on compte près de 200 000 pratiquants réguliers et 2 millions de personnes qui auraient déjà pratiqué cette activité (IPSOS 2019, FFME 2019). En 2021, grâce à la crise sanitaire, le marché de l’équipement a réalisé une hausse de 15% de chiffre d’affaires. Petit tour d’horizon des endroits où s’initier au ski de randonnée.

Les meilleures stations de ski de randonnée

Plusieurs fois primée, Arêches Beaufort est souvent citée comme étant la meilleure station de ski de rando. Précurseur en la matière, c’est là-bas qu’à lieu la Pierra Menta, prestigieuse course de ski alpinisme. Plus récemment, la station a fait des efforts afin d’accueillir les randonneurs sur le domaine : itinéraires balisés, de nombreux magasins proposent du matériel en location, événements d’initiation.

C’est toutefois Saint-Pierre de Chartreuse qui a été une des premières à travailler le sujet de manière globale. C’est en effet ici qu’à été créé le concept des espaces ski de rando et de stations de trail. Aujourd’hui décliné dans 7 autres stations de ski (dont 5 dans les Alpes), le domaine de si de randonnée de Chartreuse, c’est 3 tracés spécifiques, des formations et une base d’accueil avec conseils et location de matériel à tarif attractif (35 € la journée). Dans la vallée d’Aulps, au col du Corbier, un domaine dédié a également été créé après la fermeture définitive des remontées mécaniques. Depuis, Saint-Pierre de Chartreuse et le Col du Corbier ne font plus partie du réseau espaces ski de rando, géré par la marque Rossignol, mais on en retrouve aux Saisies, dans le Pays des Ecrins, à Val d’Isère, à Villard Reculas et dans la vallée des Villards en Maurienne.

Ces espaces permettent notamment le développement de la pratique et son apprentissage. Les itinéraires sont tracés sur un terrain peu risqué, en dehors des zones de déclenchement d’avalanches et proches des domaines skiables. Il ne dispensent toutefois pas, bien entendu, de se munir d’un détecteur de victimes en avalanches (DVA), d’une sonde, d’une pelle et de respecter les consignes de sécurité de base. Toutes les informations utiles pour préparer sa sortie (parcours, état d’ouverture, magasins de location, dates des stages, …) sont disponibles gratuitement sur le site web dédié et l’appli dédiée.


Au-delà de ces espaces, de nombreuses stations de ski ont développé des pistes et domaines dédiés au ski de randonnée. Community Touring Club et Décathlon Zone Freeski ont inventorié en ligne les stations ayant créé des pistes pour développer la pratique. On trouve ainsi près de 150 itinéraires dédiés au ski de randonnée dans plus de 65 stations de ski françaises selon le site de Décathlon.

Où louer ses skis de randonnée ?

La base pour s’initier au ski de randonnée, c’est de s’équiper : skis, battons, chaussures, casque et trio pelle/sonde/DVA si vous partez en hors-pistes. En ville, vous trouverez des packs à environ 35 € la journée :

On trouve également des loueurs de skis de randonnée, souvent en quantités limitées toutefois, dans les stations de ski.

Si vous souhaitez investir, le matériel ski / fixations / chaussures / peaux / pelle / sonde / DVA aura peu de chances d’être à moins de 1 000 €, voire 1 500 €. La tendance actuelle consiste à acheter du matériel de ski de rando adapté à l’alpin, ou l’inverse. En 2018, Décathlon a ainsi sorti deux skis « touring » dans cet esprit, preuve de la démocratisation du ski de randonnée. Le premier est à 430 € avec fixation et peaux et la gamme au-dessus à 500 € et 574 €.

Des initiations gratuites ?

Dans la vie, rien n’est gratuit ! Le ski de rando non plus. Par contre, on trouve des initiations à bons prix ! Petite liste non exhaustive :

  • A Arêches-Beaufort, tous les lundis soir de la saison d’hiver, le Dynafit Expériences, ce sont des initiations avec matériel et encadrement compris en nocturne pour seulement 40 €
  • A Arêches-Beaufort toujours, la FFCAM (anciennement le CAF) a créé le Grand Parcours, un événement d’initiation pour amener les pratiquants vers l’autonomie. Cette année, il aura lieu les 15 et 16 janvier 2022.
  • Dans toute la France, la FFCAM propose à ses adhérents de l’accompagnement à toutes les activités de montagne, dont le ski de rando.
  • A La Rosière, tous les mardis soirs, des initiations ont lieu pour seulement 25 € par personne, matériel compris également
  • A Saint-Pierre de Chartreuse, les vendredis et samedis de la saison, la formation ABC du Ski de Rando vous guide pendant une journée complète à la découverte des bases de la pratique. 59 € par personne, matériel compris l’an passé.

Image : Breathe, par Denis Messié, Licence CC, Flickr

Recevoir la newsletter d'Alti-MAG

Ce contenu vous plait ? Recevez gratuitement chaque semaine la newsletter d'Alti-Mag : les derniers articles publiés sur le site directement dans votre boite mail !

Voir le formulaire d'abonnement

A lire également :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page