5 grands noms des vins de Savoie

Avec 19 crus et 9 cépages sur 2500 hectares de vignes plantées, les vins de Savoie ont fait leur mue. Fini le temps de la piquette produite pour être écoulée dans les fondues des stations de ski. Discrètement, les 140 000 hectolitres de vins produits par an montent en qualité. On replante les fortes pentes, un moment délaissées pour la facilité de la plaine, on travaille de plus en plus en biodynamie ou en agriculture raisonnée. Surtout, on fait revivre des crus et cépages uniques : l’altesse, la mondeuse (rouge et blanche) ou encore le persan font ainsi maintenant à nouveau parti du paysage et des cartes des restaurants.

Tout ceci n’aurait pas été possible sans l’engagement et la passion de quelques pionniers. Nous vous présentons aujourd’hui 5 des meilleures caves de Savoie.

André et Michel Quénard, Chignin

Sur les coteaux calcaires bien exposés de Chignin Tormery, aux pieds des Bauges, dans un environnement grandiose face au Granier et à la chaîne de Belledone, les Quénard élèvent un Chignin bergeron réputé. Cette exploitation familiale certifiée depuis 2004 en agriculture raisonnée, produit également un très bon pinot noir, une roussette, une mondeuse, un gamay… La production est principalement distribuée auprès des restaurants gastronomiques des Alpes du Nord et des connaisseurs.

Jean-Pierre et Benoit Grisard, Fréterive

En haut de la combe de Savoie, sur des éboulis calcaires des Bauges exposés au sud, la maison Grisard cultive 25 ha de vignes. 40 cuvées différentes sont produites à partir de 10 cépages pour la plus grande partie locaux (altesse, roussette, mondeuse, pinot, persan). La maison Grisard (à ne pas confondre avec Philippe Grisard, à Cruet) a été maintes fois récompensée pour la qualité de ses vins.

Dominique Belluard, Ayne

En Haute-Savoie, sur la route du Mont-Blanc, Dominique Belluard travaille depuis 1988 des vins à forte identité en biodynamie. Sur la commune d’Ayne, c’est un des plus alpins des vignobles de Savoie. 95% du vignoble est cultivé en “gringet”, un cépage endémique de Savoie, cultivé depuis l’époque romaine. Situés à 450 mètres d’altitude, les vignes poussent, comme dans la combe de Savoie, sur des éboulis calcaires. Dominique Belluard produit des vins maintes fois primés et reconnus par les spécialistes. On aime également les noms des cuvées, ancrées dans la toponymie alpine : Mont-Blanc, Les Alpes, Grandes Jorasses et Le Feu).

Domaine G & G Bouvet, Fréterive

G & G Bouvet est grand nom des vins de Savoie. Basés à Fréterive, ils exploitent 21 ha de vignes en agriculture raisonnée sur toute la combe de Savoie. Ils produisent des Chignin Bergeron, Roussette et Mondeuse notamment. On apprécie notamment leurs Chignin Bergeron Sainte Dominique et la rousette de Savoie cru Monterminod.

A noter : G&G Bouvet pratique la vente en ligne sur son site.

Louis Magnin, Arbin

A Arbin, sur les contreforts calcaires des Bauges, Louis Magnin cultive 9 ha de vignes en biodynamie. Avec des cuvées aux noms évocateurs (“opulence”, “tout un monde”, “vertigo”, “verticale”, “zélée” et “Baobab”), Louis Magnin produit des vins extrêmement appréciés. Selon le Figaro, “Louis Magnin domine largement la région tant avec ses mondeuses que par son chignin bergeron, qui sont des vins de grande garde.”

En savoir plus sur les vins de Savoie : A la découverte des vins et vignobles de Savoie

Pour aller plus loin, on vous recommande également la lecture de cet article du guide des vins du Figaro, passage recommandé également par le Guide Hachette et pas le site collaboratif Vivino où la majorité des vins sont notés par la communauté.

Recevoir la newsletter d'Alti-MAG

Les derniers articles d’Alti-MAG dans votre boite mail une fois par semaine !

A lire également :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *