Accueil » Tous les articles » Alti-guide » Forfaits de ski : rapporter le prix au kilomètre a-t-il un sens ?

Forfaits de ski : rapporter le prix au kilomètre a-t-il un sens ?

76 centimes le kilomètre… c’est le prix moyen au kilomètre d’un forfait de ski en France en 2017-2018. Un prix au kilomètre tiré vers le bas par les forfaits… les plus chers ! En effet, en France, il n’y a pas vraiment de corrélation entre les kilomètres de pistes et le prix au kilomètre… À taille équivalente, par contre, les tarifs des forfaits de ski se suivent. Il n’y a pas dans la courbe ci-dessous de points qui s’éloignent. De fait, selon le nombre de kilomètres du domaine skiable, on peut donc en déduire un tarif, si ce n’est idéal, correspondant aux normes du marché.

En 2017 – 2018, par exemple, si vous cherchez un domaine de 50 km de pistes, vous paierez environ 60 centimes au kilomètre, soit 30 € la journée. C’est le cas à Arêches Beaufort, aux Rousses ou à l’Alpe du Grand Serre. Par contre, dans les très grands domaines, Paradiski vend son forfait de ski quasiment au même prix que dans les 3 Vallées alors que le kilométrage officiel de pistes est de 200 kilomètres inférieurs…

Le prix au kilomètre n’aide pas à l’achat…

Au final, le prix au kilomètre n’est pas très pertinent pour juger du rapport qualité-prix d’une station. L’étude des prix au kilomètre montre également une homogénéité tarifaire des stations françaises. Pour choisir un forfait au bon prix, il faudra donc surtout miser sur la taille du domaine.

Source : Enquête en ligne d’Alti-Mag sur les prix des forfaits de ski 2017 – 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page