Valmeinier, station de ski ensoleillée en maurienne

Bien choisir sa station de ski

Partir en station de ski, si tant est que l’on parte en famille, se transforme vite en parcours du combattant. Entre école de ski, les forfaits, l’hébergement et le parking… ce parcours peut néanmoins devenir extrêmement simple si l’on se pose les bonnes questions ! Petit tour d’horizon des questions à se poser pour bien choisir sa station de ski :

Pour quel niveau de ski ?

Débutant, intermédiaire ou confirmé ? Difficile parfois de s’autoévaluer ! Néanmoins, selon votre niveau, il est important de bien observer le plan des pistes de votre station avant de réserver ! En effet, si vous êtes débutants et que la station propose une seule piste verte, votre séjour va s’avérer décevant ! De même, si vous choisissez un grand domaine (avec le grand tarif qui va avec) alors que vous skiez peu, vous serez sans doute un peu déçu ! Il faut donc choisir chaussure à son pied !

Si vous êtes débutant, consultez notre sélection de stations pour débutants. Si au contraire vous avez un bon niveau, recherchez les pistes rouges et  noires avec un domaine de plus de 50 km de pistes. Cela vous permettra de ne pas descendre la même piste pendant une semaine.

Tout-ski ou tout faire ?

Même si le tout-ski semble révolu en altitude, certaines stations sont plus mono-produits que d’autres. Alors que se développent, dans certaines stations, les sentiers raquettes, spas et autres activités ludiques, d’autres, du fait de leur urbanisme et de leur altitude, se concentrent sur l’activité principale : le ski. Il faut dire que la clientèle ne demande pas forcément autre chose !

Pour simplifier, si vous souhaitez simplement du bon ski, privilégiez une altitude de station au-dessus de 1 500 m au nord des Alpes et 1 800 m au sud des Alpes. Un dénivelé minimal de 600 mètres entre le bas et le haut des pistes est aussi idéal. Si vous souhaitez plutôt une ambiance village avec des commerces et des balades en forêt, vous êtes semble-t-il plus fait pour les villages. Ils seront plus bas en altitude mais peuvent avoir de beaux domaines skiables.

Village ou station intégrée ?

L’histoire du développement des stations a créé une différence profonde dans l’architecture de ces dernières. Si aujourd’hui, la résidence de tourisme s’est imposée avec ses immeubles au style chalet, il n’en a pas toujours été ainsi.

Aux villages de montagne où le ski se développa dans les années 30 succédèrent après la Seconde Guerre mondiale les stations du plan neige : des stations de ski créées en haute altitude dans les alpages avec une architecture moderne et le fameux studio-cabine. La Plagne, Le Corbier, Les Arcs ou Flaine en sont des exemples.

Dans votre séjour, ces étapes de développement auront un impact certain. Dans les villages, situés en plus basse altitude, vous retrouverez un côté “carte postale”, plus de vie et d’activités. En station d’altitude, tout est intégré : commerces, organisation des bâtiments autour d’un front de neige, circulation piétonne éloignée des voitures, ski en bas des immeubles. L’architecture y est moins locale même si elle a souvent été pensée pour répondre à l’environnement (s’y fondre avec le bois ou le béton couleur pierre ou s’imposer avec de grands bâtiments pour “rivaliser” avec les montagnes).

A lire : comprendre l’architecture des grandes stations

Dans quel massif ?

En France, on skie dans les Vosges, le Jura, les Alpes, le Massif Central et les Pyrénées. Sans oublier la Corse qui compte trois stades de neige. Si seules les Alpes et les Pyrénées comptent des stations d’altitude, dites-vous bien que concernant l’enneigement, seules les stations qui ont de la neige chaque année peuvent rester en exploitation. Vous aurez donc la possibilité de skier dans tous les massifs ! Si les grands domaines restent dans les Alpes, certains préfèrent les Vosges ou le Massif Central , plus proches de Paris et plus authentiques. D’autres affirment aussi que le forfait des Pyrénées est meilleur marché que celui des Alpes. Alors tentez le coup ! Sortez un peu des Alpes !

Quel type d’hébergement ?

En station, il y a aujourd’hui de nombreuses résidences de tourisme : des hébergements standardisés où tous les appartements se ressemblent mais où le confort est garanti. Il existe aussi des hébergements insolites, de nombreuses locations de particuliers, quelques hôtels et chambres d’hôtes. Pour une prise en charge totale, il existe aussi des villages de vacances de toutes les gammes. Ils proposent souvent de la pension complète ou demi-pension ainsi que des clubs-enfants ! Vous pourrez donc partir tranquille pendant que vos enfants apprennent le ski le matin et jouent l’après-midi ! Le plus : ils vous réservent même vos forfaits de ski !

> A lire : notre TOP 15 des clubs de vacances des Alpes

Pour quel budget ?

On estime le budget moyen pour une famille en février à 2500 €. Néanmoins, entre une semaine en village vacances dans le jura et une semaine en résidence haut de gamme dans une grande station des Alpes, le prix peut varier de plus de 1 000 € par personne. Gardez simplement à l’esprit que vos choix influencent grandement le prix : taille du domaine, notoriété de la station, type d’hébergement.

A prendre également en compte : certaines semaines sont moins chères que d’autres : Noël est moins cher que le nouvel an, les semaines où une seule zone est en congés en février également. Les vacances de printemps, où la demande est beaucoup moins forte, constituent la période de vacances scolaires la moins chère. Si vous pouvez partir hors vacances scolaires, la première semaine de janvier est traditionnellement la moins chère de l’année.