Abbaye de Hautecombe en images : ce qui ne se visite pas !

A l’occasion des journées du patrimoine 2017, les lieux habituellement fermés de l’Abbaye de Hautecombe ont été ouverts au public… Des lieux chargés d’histoire, remplis de sérénité, de personnes bienveillantes et de vues grandioses sur le Lac du Bourget. Visite en images des parties qui d’ordinaire ne se visite pas d’un des trésors de patrimonial de la Savoie.

L’abbaye cistercienne de Hautecombe date du 12ème siècle. Elle est notamment la nécropole des souverains de Savoie et des derniers rois d’Italie. Depuis 1992, les moines ont toutefois quitté l’abbaye, chassés par l’affluence et le bruit en été. Ils sont maintenant installés à l’Abbaye Notre-Dame de Ganagobie (Alpes de Haute-Provence).

Depuis, les lieux sont occupés et entretenus par la communauté du Chemin Neuf. Cette Congrégation catholique œcuménique, œuvre pour l’unité des chrétiens et la réconciliation des peuples, des familles, des hommes à travers le monde.

Le cloître de l’abbaye est un très bel endroit plein de sérénité. Planté de bégonias, il dégageait en ce début d’automne un ensemble très harmonieux.

La façade sud est la plus caractéristique. D’une architecture très française, l’aile ouest abrite les appartements royaux, qui se visitait également ce jour-là ! Le parc, qui donne directement sur le lac est planté d’espèces méditerranéennes : cyprès, lauriers roses, palmiers… donnant à ce petit coin de Savoie un air d’ailleurs…

Depuis les appartements royaux, la vue est grandiose sur le lac. Pendant un certain temps, la famille de Savoie venait y séjourner en villégiature. Aujourd’hui encore, Hautecombe est la nécropole officielle de la famille de Savoie. Le dernier roi d’Italie, Umberto II, descendant de la famille de Savoie, y sera enterré en 1983. Sa femme, la reine Marie-Josée repose à ses côtés depuis 2001.

La Tour “Marie-Christine”, sorte de phare avancé dans le lac date de 1831. Elle a été construite pour Marie-Christine de Bourbon Siciles (1779-1849), épouse de Charles Félix de Savoie, roi de Sardaigne, Duc de Savoie et Prince de Piémont (1765-1831). La famille de Savoie y passait en effet du temps en villégiature.

Le réfectoire de l’abbaye, où les moines, puis la communauté du Chemin Neuf se restaurent !