A Val d’Isère, la gare du téléphérique de Solaise devient le plus haut hôtel de France

Perché à 2 551 mètres d’altitude, 800 mètres au-dessus du village de Val d’Isère, au sommet de la télécabine de Solaise, un lieu unique dans Alpes va voir le jour cet hiver. Installé dans l’ancienne gare d’arrivée du téléphérique de Solaise, le futur hôtel 4 étoiles “Le refuge de Solaise” sera le plus haut hôtel de France. Il n’aura pourtant du refuge que son nom tant les prestations offertes seront haut de gamme : chambres de 30 m² à 68 m², décoration soignée, confort douillet, piscine de 25 mètres, spa et salle de soins.

Accessible par les pistes de ski et la télécabine de Solaise, l’hôtel permettra à ses clients d’être totalement coupés du monde de 17h à 9h du matin. Il offrira le luxe ultime du calme et des cieux étoilés tout en offrant à ses hôtes la possibilité d’être les tous-premiers sur les pistes dès l’ouverture du domaine skiable. En plus des 34 chambres classiques, supérieures et suites familiales, le refuge de Solaise proposera également un dortoir de 14 lits au style inspiré des refuges ainsi que 3 appartements allant jusqu’à 380 m² et pouvant accueillir 16 personnes. Ils comprendront 7 chambres, une salle de projection, une salle de gym, une salle à manger et un salon panoramique.

Le téléphérique de Solaise a été la première remontée construite à Val d’Isère à partir de 1939. la tête de Solaise et son massif bénéficient de la plus grande amplitude d’ensoleillement du domaine. Aujourd’hui le téléphérique a tiré sa révérence pour être démonté et laisser sa place à une télécabine moderne. Malgré des prestations soignées, on regrettera tout de même le manque d’audace et d’originalité architecturale. On se souvient en effet d’un projet analogue présenté dans chroniques d’en haut à Crans Montana : l’hôtel Chetzeron.

A partir de décembre 2020, un autre établissement appelé Le Camp de Base viendra compléter l’offre au coeur de Val d’Isère. Doté de 50 chambres, il constituera l’espace d’accueil du Refuge et représentera une offre de repli ou une alternative pour des séjours partagés entre haute-montagne et village.

Pour une semaine pour deux personnes en janvier prochain, comptez 1 170 € en dortoir mixte et 5 740 € en suite familiale (prix trouvés le 17 août sur booking.com).

Voir et réserver sur Booking.com

Recevoir la newsletter d'Alti-MAG

Les derniers articles d’Alti-MAG dans votre boite mail une fois par semaine !

Voir le formulaire d'abonnement

A lire également :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.