Accueil » Tous les articles » Alti-actus » Vacances d’été 2020 : où réserver sans risque ?

Vacances d’été 2020 : où réserver sans risque ?

Jeudi dernier, Edouard Philippe annonçait la possibilité pour les Français de partir en vacances en France au mois de juillet et au mois d’août “sous réserve de l’évolution de l’épidémie, et d’éventuelles restrictions très localisées selon son évolution”. Si la limite des 100 kilomètres sera sans doute levée progressivement, de nombreux hébergeurs s’engagent à permettre des annulations tardives de séjours sans frais pour parer à toute mauvaises surprises. On fait le tour des mesures annoncées à l’heure actuelle.

La limite des 100 km devrait augmenter

Jusqu’au 3 juin, qu’ils soient en zone rouge (en tension hospitalière ou avec une circulation active du virus) ou en zone verte (en moindre tension), les Français ne peuvent se déplacer à plus de 100 km de leur domicile sans une raison impérieuse ou professionnelle. De fait, il n’est donc pas possible de se rendre dans sa résidence secondaire ou une location de vacances à plus de 100 km. Dans une interview de ce week-end, Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur, du tourisme et de la francophonie annonçait que “ce cercle des 100 km pourra augmenter de façon concentrique”. S’il n’est pas encore question de traverser la France cet été, c’est bien à plus de 100 km que vous pourrez vous déplacer vers vos prochaines vacances. La prochaine étape, ce sera donc le 25 mai, où les nouvelles mesures en vigueur dès le 3 juin seront annoncées. Parmi ces mesures, on attend notamment la réouverture des bars et restaurants.

Annulation gratuite pour les séjours d’été

A la suite du Comité Interministériel de jeudi dernier, le Premier ministre s’est félicité de l’engagement des fédérations professionnelles à ce que les Français puissent annuler leur séjour gratuitement en cas de problème lié à l’épidémie. En allant sur les sites de réservation, cette mention (qui avait souvent précédé ces annonces) est souvent bien présente. Veillez toutefois à ce que le remboursement se fasse bien en monnaie et non en avoir !

De nombreux sites proposent de ne pas verser d’acompte à la réservation et une annulation sans frais. C’est le cas de Booking.com, de Pierre et Vacances ou d’Odalys. On est là dans le risque zéro pour vos futures vacances. Pour d’autres, le remboursement ne se fera que par avoirs. C’était notamment le cas de tous les séjours réservés avant le 14 mars et annulés lors du confinement. Deux lectures du remboursement qui n’auront pas le même impact sur vos budgets, surtout si vous décidez en dernière minute de partir moins loin… Renseignez-vous avant de réserver !

Quelques bons plans trouvés sur la toile :

Des mesures sanitaires adaptées

Tous les hébergeurs, sur les recommandations de l’état, ont mis en place des protocoles d’accueil plus stricts pour cet été. Ces derniers sont souvent en cours d’élaboration, surtout quand une offre de réservation entre en jeu. Vu le cataclysme qu’a créé la pandémie pour la filière tourisme, les professionnels ne devraient pas lésiner sur le volet sanitaire. Progressivement, les hébergeurs vont mettre en ligne leurs démarches. Pierre & Vacances expose ainsi 13 engagements dans sa charte sécurité+, validée par des experts indépendants. Chez Odalys, la charte sanitaire renforcée est également disponible en ligne sur le site du groupe. Pour les loueurs particuliers, n’hésitez pas à vous renseigner en direct avant la réservation.

Recevoir la newsletter d'Alti-MAG

Les derniers articles d’Alti-MAG dans votre boite mail une fois par semaine !

Voir le formulaire d'abonnement

A lire également :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.