Accueil » Tous les articles » Alti-actus » Ski de fond, raquette… que pourra-t-on faire pour les vacances de Noël en stations ?

Ski de fond, raquette… que pourra-t-on faire pour les vacances de Noël en stations ?

Et si au lieu de se focaliser sur l’interdit (les remontées mécaniques), on regardait tout de qui sera autorisé en station pendant les vacances de Noël ? Ski de fond, raquettes, ski de randonnée, traineaux à chiens, biathlon, patinoires et jardins d’enfants figurent parmi les activités “non interdites” à Noël.

Ski de fond, raquette, patinoire ouverts pendant les vacances

“En dehors du ski alpin, toutes les activités nordiques (y compris en parcs payants) ainsi que les patinoires seront autorisées” précisait le 1er décembre Jean-Baptiste Lemoyne sur Twitter dans le traditionnel exercice gouvernemental consistant à lâcher un peu de lest une fois qu’on a fortement tendu la bride… Par “activités nordique”, il faut comprendre ski de fond, les balades en raquettes, balades à pied, chien de traineau mais aussi le Fat Bike sur neige, le trail sur neige et la luge ! Contrairement au ski alpin, ces activités se pratiquent traditionnellement au niveau de la station, sans trop de dénivelé et sans trop de files d’attente. A ces activités, on peut ajouter le ski de randonnée, qui sera sans doute autorisé mais encadré dans les stations de ski, pour limiter les accidents.

Voici 5 activités à découvrir d’urgence :

1/ Le ski de fond

Popularisé par Martin Fourcade, le ski de fond est un sport complet, très fitness et itinérant. Il se pratique sur des espaces plutôt plats. On peut faire du ski de fond alternatif (dans les rails) ou en skating (en pas de patineur). Avec de la technique, c’est un sport exigeant mais il peut aussi se pratiquer en balade. Selon votre niveau, vous ferrez des sorties de 10 km à 40 km par jour allant de une à trois heures de pratique. Si la glisse est aussi présente, les sensations de glisse sont très différentes de l’alpin. Si vous aimez le running ou le vélo, le ski de fond est tout indiqué pour vous ! Pour vos premières séances, un cours avec moniteur de ski vous permettra de prendre beaucoup plus de plaisir ! Dans les Alpes, les hauts lieux du ski de fond sont Savoie Grand Revard, Autrans-Méaudre, Bessans, Les Saisies, le Plateau des Glières, La Clusaz, le Grand Bornand, Villard de Lans, Montgenèvre et le Queyras. Il existe plus de 200 sites de pratique en France.

2/ La raquette à neige

Plus contemplative, la raquette à neige n’en est pas moins sportive. Ces larges raquettes en plastique fixées à vos chaussures vous permettront de marcher sur plus d’un mètre de neige sans vous enfoncer ! Avec, vous pourrez partir à l’assaut des sommets environnants, à la recherche de traces animales, ou explorer une forêt ou un fond de vallée. Mais attention aux avalanches ! Privilégiez les sentiers balisés ou en forêts. Contrairement au skieur, le raquettisteest peu mobile en cas de danger. Heureusement, il existe de nombreuses sorties sans danger ! En stations de ski, des accompagnateurs en montagne (mais aussi les moniteurs de ski) peuvent vous emmener aux bons endroits pour ne pas prendre de risques et observer la faune et la flore. On peut également envisager de monter en raquettes et descendre en skis ou en snowboard, comme on le voit sur la vidéo ci-dessous.

3/ La luge

N’est-ce pas le meilleur sport de glisse ? La luge se pratique avec une luge en plastique, en bois, une pelle-luge, un sac plastique ou à même les fesses. Plébiscitée par les enfants (et les adultes qui ont gardé leur âme d’enfant), elle peut se pratiquer partout : tractée sur un chemin, sur une pente, dans un jardin ou sur une piste de luge aménagée…

4/ Le ski de randonnée

Technique et physique, le ski de randonnée consiste à monter des pentes (vierges ou tracée, voire damées) à l’aide de skis équipés de “peaux de phoque”. Ces dernières permettent de pouvoir avancer le ski et de l’empêcher de reculer. Le skieur de randonnée peut donc monter et descendre des pentes vierges. C’est un ski hors-piste en plein développement ces dernières années à proximité des pistes pour son côté fitness et cardio. Initialement appelé ski alpinisme, le ski de randonnée permet surtout d’accéder à la montagne et la haute montagne en dehors des domaines skiables alpins. Il existe un intermédiaire entre le ski de randonnée et le ski de fond : le ski de randonnées nordique. Ce sont des skis plus larges que les skis de fond équipés de peaux de phoques qui permettent un ski itinérant sans pistes damées.

5/ le fatbike

Comme le ski de randonnée, le fatbike sur neige s’est beaucoup développé ces dernières années. Il consiste à faire du VTT à assistance électrique (équipé de larges pneus), sur de la neige damée ou tracée. Beaucoup de choses sont possibles à faire et on y retrouve même quelques sensations de glisse. Le fatbike n’est toutefois pas possible en neige poudreuse.

Seront également possibles les activités suivantes : chiens de traineau, patinoire, parapente, tyroliennes, snowkite (du ski ou du snowboard tiré par une voile de kite), ski-Joëring (du ski tiré par un cheval), biathlon, escalade sur glace, plongée sous glace, visites de fermes et de fromageries, musées et visites patrimoniales… et bien sûr détente, spas et farniente !

Des jardins d’enfants ouverts ?

Jean-Baptiste Lemoyne et Roxana Maracineanu travaillent également avec les écoles de ski à l’ouverture des jardins d’enfants pour les fêtes de fin d’année. Ces derniers accueillent les enfants en stations de ski pour un premier contact avec la glisse. Ils sont souvent équipés de tapis roulant ou de fil neige et d’une faible pente. C’est le fameux Club Piou Piou des ESF. Il sera sans doute également possible pour les moniteurs de ski de donner des leçons individuelles de ski nordique, de ski de randonnée et d’encadrer des raquettes à neige. Pour le moment, nous n’avons pas d’informations sur les cours collectifs.

Un cadre légal non connu…

Interdire des activités n’est pas nouveau. En montagne, il y a toujours eu un cadre légal qui régit les activités autorisées ou non. Ce cadre peut être défini par l’Etat à l’échelle nationale ou par les préfets à l’échelle départementale. Par ailleurs, les maires ont également le pouvoir d’interdire des activités sur tout ou partie de leur territoire. Ainsi, le vol en parapente peut être interdit à certains endroits à proximité des aéroports ou des zones de nidification d’oiseaux. Le ski peut être interdit sur le domaine skiable en dehors des horaires d’ouverture ou avant la sécurisation des pistes. De même, le maire peut fermer un sentier s’il a connaissance d’un danger pour les pratiquants. S’il ne le fait pas, il engage sa responsabilité.

A l’heure actuelle, ni l’Etat, ni les maires n’ont interdit la pratique du ski alpin au 15 décembre. En l’attente des décrets nous ne pouvons donc qu’écouter les prises de parole du gouvernement. Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat en charge du tourisme fourni, dans ses prises de paroles, quelques précisions. “En dehors du ski alpin, toutes les activités nordiques (y compris en parcs payants) ainsi que les patinoires seront autorisées. Les jardins d’enfants seront également ouverts et nous travaillons avec @RoxaMaracineanu afin de préciser les activités possibles pour les encadrants”.

On aura également compris des prises de parole de Jean Castex que les remontées mécaniques seront interdites de fonctionner entre le 15 décembre et les 20 janvier. Une décision qui permet surtout de réduire l’attractivité des stations et de limiter le brassage des populations. Dans les Alpes, les départements sont encore très affectés par le COVID. Ainsi au 2 décembre, 461 patients COVID étaient hospitalisés en Haute-Savoie, 281 en Savoie, 858 en Isère et 180 dans les Hautes Alpes. Même si le ski alpin et le snowboard ne sont pas interdits, toutes les activités qui dépendent des remontées mécaniques seront quasi impossibles. On pense bien entendu au ski alpin et au snowboard, mais également au speed riding et au parapente par exemple… Difficile également de descendre la vallée blanche à Chamonix sans téléphérique !

Recevoir la newsletter d'Alti-MAG

Les derniers articles d’Alti-MAG dans votre boite mail !

Voir le formulaire d'abonnement

A lire également :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.