Accueil » Tous les articles » Alti-actus » Nouvelle année : nos vœux pour 2021 !

Nouvelle année : nos vœux pour 2021 !

C’est une tradition… à chaque nouvelle année ses vœux. Janvier est souvent l’occasion de prendre du recul et de formuler des souhaits… Pour cette nouvelle année 2021, nous formulerons nos vœux sous la forme de 5 “R” : renaissance, redécouverte, résilience, réinvention et… repos !

Vers la renaissance du non essentiel 🙂

Après cette période de privations et de limitation de nos libertés (certes justifiées pour protéger nos proches les plus fragiles), nous aurons bien besoin de renaître, de redécouvrir nos territoires et ces plaisirs simples, “non essentiels” : rire, sans masque, à la terrasse d’un café, prendre un plat simple au restaurant, skier (pourquoi pas) et admirer une pièce de théâtre ou un film dans un espace fermé. Et cette petite renaissance fera du bien, même si on ne souhaitera pas le retour total au “monde d’avant”. 2021, on le souhaite (et on le pense), sera l’année de la renaissance du lien social mais aussi de la remise en cause de ce modèle si fragile sur lequel nos territoires ont été bâtit… Si le tout-ski n’est pas fini, nul doute que l’été et la montagne plurielle sera à l’honneur cette année.

Redécouvrir les Alpes

Bien entendu, on vous souhaite de redécouvrir les Alpes et ses multiples coins de montagne. On vous souhaite de partir le temps d’une après-midi, d’un week-end ou d’une semaine. Se dépayser sans partir loin (ce n’est pas forcément mieux plus loin non ?)… Découvrir les hauts lieux des Alpes et des lieux insoupçonnés. Partir en refuge et aller à la rencontre d’un glacier. Observer la faune et la flore, sans la déranger. Partir à l’aventure à pied ou en vélo. Louer un chalet ou poser sa tente et se poser simplement, ici, face à la montagne.

Voici quelques idées pour 2021 :


  • Faire le tour d’un massif en randonnée : le Tour de la Lauzière, du Mont Blanc, du Beaufortain ou envisager le GR5, du Léman à la mer…
  • Partir en vélo sur plusieurs jours pour un vrai voyage alpin : relier les 3 grands lacs alpins en vélo (Léman, Annecy, Bourget), faire tout ou partie de la Viarhona, de la Route des Grandes Alpes ou de la route Napoléon, faire le tour d’un massif en vélo : Ventoux, Mont-Blanc ou Mont Viso par exemple.
  • Redécouvrir les incontournables des Alpes : le pays du Mont-Blanc, Annecy et son Lac, la Vanoise, Briançon et sa cité fortifiée classée à l’UNESCO, le Ventoux et le Lac de Serre Ponçon.
  • … ou des endroits moins connus : les Bauges, le Beaufortain, le Queyras, le Buech et l’Ubbaye.
  • S’initier au bivouac à côté d’un refuge ou en pleine montagne…
  • Découvrir les Alpes frontalières : Valais Suisse, Val d’Aoste, Val de Suse et Grand Paradis…

Il y a tant d’idées, qu’encore une fois, l’année sera beaucoup trop courte 🙂

Se réinventer, toujours

Si on souhaite fortement en 2021 un retour d’une situation d’accalmie sanitaire, un retour à “la normale” serait extrêmement frustrant. Espérons donc que 2020 fera office d’électrochoc pour voir émerger des belles initiatives pour diversifier le tourisme et l’économie Alpine. De notre côté, réinventons-nous : remettons en cause nos modes de transport carbonés et nos modes de consommation destructeurs pour tendre vers des loisirs moins consommateurs d’espaces et de ressources. Les Alpes, en premiers témoins du réchauffement climatique, doivent être le laboratoire de la transition écologique. Plusieurs initiatives vont en ce sens en ce moment et nous aurons sans doute l’occasion d’y revenir en 2021.

Augmenter notre résilience

Les mesures gouvernementales ont montré le manque de résilience de l’économie alpine et particulièrement du tourisme. En Savoie, 50% de l’économie dépend du tourisme, et une grande majorité de ce dernier est lié au ski… Dans cette situation inédite, même si de nombreuses initiatives sont à saluer, les résistances ont été fortes et les effets des mesures sanitaires catastrophiques. Si ça ne se fera pas en un jour, nous espérons que l’économie Alpine s’orientera vers plus de résilience. Il n’est jamais bon pour une entreprise de dépendre d’un seul produit. Pour une vallée, un département, c’est encore plus problématique.

Prendre du repos

Après cette situation de tension et de fatigue, il faudra se réinventer certes, mais surtout se reposer. Connectés à une actualité stressante de 8h à 22h, nous avons été soumis sans nous en rendre compte à un stress important sans maîtriser les tenants et aboutissant. S’ajoutant à ceci des débats et théories du complot… 2020 aura été une période de tensions incroyables. On souhaite donc vivement qu’à l’horizon du printemps, on puisse enfin déconnecter de cette actualité et se programmer une détox digitale bienvenue. Rêvons simplement de se replonger avec insouciance dans des livres bien posé dans un hamac en forêt ou en montagne… Retrouver en fin de compte une liberté partiellement perdue.

Bon d’accord, ces vœux sont un peu utopiques, mais il paraît qu’en janvier, on a le droit de rêver 🙂

Recevoir la newsletter d'Alti-MAG

Les derniers articles d’Alti-MAG dans votre boite mail !

Voir le formulaire d'abonnement

A lire également :

1 réflexion sur “Nouvelle année : nos vœux pour 2021 !”

  1. Merci pour ces vœux Aurélien, auxquels j’adhère à 100%. Les signaux pour 2021 ne sont guère encourageants. A chacun de faire “un pas de côté” et de trouver son équilibre.

    Et bravo pour ce travail toujours inspirant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page