Accueil » Tous les articles » Alti-actus » Confinement : quel impact sur les stations de ski ?

Confinement : quel impact sur les stations de ski ?

La fermeture précipitée des stations de ski le week-end du 14 mars, suivie de la mise en place des mesures de confinement, a plongé ces dernières dans une situation inédite. Si une petite minorité avait l’habitude de fermer leurs pistes fin mars, elles étaient près d’une centaine à envisager une saison se terminant après le 18 avril, soit près d’un mois plus tard. Selon les stations, c’est 15% à 20% du chiffre d’affaires prévisionnel qui se serait évaporé du fait de la crise sanitaire… mais le pire est-il derrière nous ?

-20% de chiffre d’affaire et baisse des investissements pour les domaines skiables

Même si entre fin février et mi-avril, la fréquentation est sur une forte pente descendante, entre le “peu de monde en stations” et le “personne en stations”, il y a encore du monde ! Côté remontées mécaniques, Domaines Skiables de France table ainsi sur une baisse de 15 à 20% du chiffre d’affaires annuel de l’ensemble des domaines skiables français. Au global, ce serait une baisse de 1,5 milliard d’euros de consommation touristique que l’économie de montagne aurait perdu en 2020.

Même constat du côté de la Compagnie des Alpes (CDA) qui exploite les domaines skiables de plusieurs très grandes stations françaises. Dans ses résultats trimestriels publiés hier, le groupe note une baisse de -9% de l’activité ski au premier trimestre et table sur une baisse de 20% sur l’ensemble de l’exercice comprenant l’été à venir.

40% de ces pertes seront toutefois compensées par des mesures d’économies liées aux économies d’énergies, baisses de charges de fonctionnement et au chômage partiel… Afin de réduire encore l’impact de cette baisse inédite, les dirigeants du groupe ont décidé d’une baisse de 10% à 20% de leur rémunération pendant le confinement. Le groupe annonce par ailleurs une diminution de 30 millions d’euros des investissements en “reportant à la saison prochaine un certain nombre de dépenses non encore engagées.”

Et après ?

Si plus d’un mois après le confinement, le virus est encore bien actif en France, les têtes sont au déconfinement. Annoncé pour le 11 mai par le Président de la République, il marquera la reprise de l’activité pour tous les commerces. En station, l’enjeu touristique actuel est à la relance des chantiers annonçait le préfet de Savoie dans une récente interview. Ils constituent en effet une part importante de l’économie et de l’attractivité des stations de ski.

Pour la fréquentation estivale toutefois, les perspectives semblent incertaines avec des réservations à l’arrêt depuis le 15 mars et l’annulation des événements… Côté restaurants, aucune réouverture avant le mois de juin n’est actuellement envisagée. S’il est relativement acquis que l’été sera en baisse, beaucoup de questions se posent également pour l’hiver 2020 – 2021 : les clientèles internationales, qui pèsent plus près de 30% de la fréquentation, seront-elles au rendez-vous ? La crise économique grèvera-t-elle le pouvoir d’achat des skieurs ? Les mesures de distanciation seront-elles encore applicables, entrainant des limitations de fréquentation sur les domaines skiables ? En l’attente de voir ce que l’avenir nous réserve, plusieurs organisations appellent les pouvoirs publics à rendre la montagne accessible au plus grand nombre dès la fin du confinement.

Illustration : Les Menuires le 15 mars, jour de fermeture ; webcam Skaping

Recevoir la newsletter d'Alti-MAG

Les derniers articles d’Alti-MAG dans votre boite mail une fois par semaine !

Les derniers articles d’Alti-MAG dans votre boite mail !

Voir le formulaire d'abonnement

A lire également :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.