Accueil » Tous les articles » Alti-actus » Comment Serre Chevalier compte produire 30% de l’électricité de son domaine skiable d’ici 2021 ?

Comment Serre Chevalier compte produire 30% de l’électricité de son domaine skiable d’ici 2021 ?

Hydroélectricité, photovoltaïque et micro éolien… Le domaine skiable de Serre Chevalier innove en produisant, depuis l’an dernier, une partie de son électricité. Ce programme d’investissement de 3,6 millions d’euros a été initié en 2016, en partenariat avec la Caisse des Dépôts et la région PACA. Il a été déployé dès l’hiver dernier pour une mise en service intégrale en 2021. A cette date, l’objectif est de produire 30% de la consommation électrique totale du domaine skiable. Une démarche qui s’intègre parfaitement dans la labellisation Green Globe du domaine skiable obtenue en 2018.

Avec 2500 heures annuelles d’ensoleillement, un réseau dense de bassins versants et des cols d’altitude bien exposés au vent, Serre Chevalier dispose d’un riche potentiel en productions énergétiques. D’ici à 2021, l’objectif est de produire 4,5 gigawattheures sur les 14,5 totaux consommés par le domaine skiable. Tout au long de l’hiver, la consommation du domaine skiable est portée par :

  • 58 appareils de remontées mécaniques
  • des équipements de neige de culture (14 salles des machines, 577 enneigeurs),
  • et des installations tertiaires (bureau et bâtiments d’exploitation).

La production d’énergies sera assurée directement par les infrastructures qui consomment de l’énergie (gares de remontées mécaniques, réseau de neige de culture, bâtiments).

Et si le réseau de neige de culture permettait de produire de l’énergie ?

80% de la production sera assurée par le réseau de production de neige lui-même. Captée sur deux bassins versants, l’eau sera filtrée, acheminée par les canalisations du réseau d’enneigement dans les salles des machines du domaine, puis passée dans des turbines pour produire l’électricité. Elle sera ensuite réintroduite dans son bassin d’origine. Deux études ont été lancées en 2018 afin d’évaluer le potentiel énergétique des sites identifiés. Elles sont actuellement en cours avec pour objectif une mise en service pour l’hiver 2020-2021.

12% de la production sera assurée par 1420 panneaux photovoltaïques (soit 2370 m²) installés sur les bâtiments existants dont des panneaux souples mis en place en lieu et place des vitrages des gares de remontées mécaniques. Le site pilote, installé l’hiver dernier, sur le télésiège des Vallons a permis une optimisation de la production en hiver, période de forte consommation. Au global, les 6 sites de production mis en place à l’automne 2018 ont donné des résultats encourageants, l’environnement de montagne aidant les capacités de cette technologie à restituer l’énergie solaire, grâce au froid et à la réverbération de la neige.

Micro-éoliennes sur le domaine skiable de Serre Chevalier ©Thibaut Durand Photographies

Deux micro-éoliennes de taille raisonnable ont également été installées en octobre 2018 pour tester leur résistance et leur efficacité face aux conditions climatiques d’altitude. Un modèle de moins de 12 mètres de haut, à rotation horizontale, et d’une capacité de 10 kW a été posé ainsi qu’une éolienne de 6 mètres pour une production de 5 kW, fonctionnant selon un principe de rotation verticale, grâce à des pales en bois. La mise en place du parc micro-éolien d’altitude devrait permettre à terme de produire 8% des besoins de la station. Les résultats des analyses et le type de vent à dominante nord ou sud du col privilégient l’utilisation d’un modèle à axe horizontal. Une seconde éolienne à axe horizontal remplacera donc l’autre modèle.

Cet hiver, Serre Chevalier Domaine Skiable mettra en service de nouveaux sites de production d’énergies renouvelables :

  • Une nouvelle éolienne au col du Prorel située à 40 mètres de la première
  • 4 sites de production photovoltaïque significatifs sur la télécabine du Prorel à Briançon, le nouveau télésiège de l’Eychauda à Monêtier et le télésiège des Combes à Chantemerle
  • Les études techniques et environnementales sont menées sur le volet hydroélectricité avec pour objectif de démarrer un premier site de production en 2020 puis un second en 2021.

Parallèlement au déploiement d’installations de production, le domaine skiable de Serre Chevalier travaille activement à la réduction de la consommation de ses installations au travers de plusieurs actions : Achat de matériel neuf plus performant, rénovation du matériel existant : isolation des locaux, substitution par du matériel d’indice de performance énergétique supérieur, changement de technologie…

Recevoir la newsletter d'Alti-MAG

Les derniers articles d’Alti-MAG dans votre boite mail une fois par semaine !

Voir le formulaire d'abonnement

A lire également :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour mesurer son audience et pour adapter votre expérience de navigation (préférences, publicités...). Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer