Accueil » Tous les articles » Alti-actus » A Annecy, la mobilité (douce) passera aussi par le lac

A Annecy, la mobilité (douce) passera aussi par le lac

Il aura notamment pour mission d’établir la première liaison pendulaire lacustre entre Annecy et Doussard, véritable alternative à l’automobile. Ce lundi, la Compagnie de Bateaux du lac d’Annecy a mis à l’eau l’Amiral, nouveau bateau écoresponsable, long de 20 mètres, pouvant accueillir 150 personnes à son bord. Le trajet est estimé à 35 minutes quand les voitures mettent au mieux 25 minutes quand tout va bien (mais la circulation n’est pas souvent fluide sur les bords du lac). Selon la fréquentation, le nombre de trajets évoluera au fil des mois. Durant la saison estivale, le nouveau fleuron de la Compagnie des Bateaux du lac d’Annecy viendra également compléter la flotte de bateaux de croisière qui compte désormais 6 bateaux pour 170 000 passagers transportés par an.

Un navire éco-responsable

S’il est ni solaire, ni électrique, le nouveau navire présente des avancées technologiques majeures afin de limiter son impact sur l’environnement. Comme toute la flotte de la Compagnie des Bateaux du lac d’Annecy, il sera propulsé au GTL Marine (gas to liquids) à la place du traditionnel GNR (gasoil non routier). Ses moteurs rejetteront ainsi moins de monoxyde de carbone (CO) et moins d’oxyde d’azote (NOx). Inodore, ce nouveau carburant à haut niveau de combustion permet également de réduire le bruit des moteurs. Il sera par ailleurs doté d’une motorisation hybride et catalysée. Le choix de la propulsion mixte, associant batteries lithium et le GTL Marine est une première mondiale selon la compagnie. Concrètement, les manœuvres d’approche seront réalisées en électrique et la traversée du lac grâce au moteur thermique.

De nombreux détails ont été travaillés pour permettre des économies. Ainsi, la carène en aluminium, imaginée par l’architecte Eric Jean, permettra ainsi de réduire la consommation de carburant à venir de 15% par rapport aux coques classiques et d’en simplifier la maintenance et le recyclage.

L’acousticien français Jean-Philippe Delhom a travaillé à la réduction des vibrations lors de l’utilisation de l’embarcation, pour le confort des passagers et, aussi, pour réduire l’impact sonore. L’investissement (1,8 million d’euros et 13 mois de construction). Une peinture à base aqueuse sans solvant a également été utilisée afin de réduire les composés organiques volatiles (COV).

L’aire urbaine d’Annecy comptait en 2016 236 407 habitants selon l’INSEE. 12 000 véhicules parcourent chaque jour la route du sud du lac entre Doussard et Duingt et 22 000 entre Sévrier et Annecy. Confrontée à de réels problèmes de mobilité, la voie lacustre pourrait devenir une solution, pour certains habitants (et vacanciers) du sud du lac, pour (enfin), éviter les bouchons sur cet axe très urbain. La complémentarité vélo/bateau serait ici à privilégier. Le bateau pourra embarquer 8 vélos à bord par trajet. 3 rotations par jour seront proposées à partir de début avril et jusqu’au mois de novembre. En phase de test cette année, ce service pourra évoluer à la hausse ou à la baisse selon l’usage.

Recevoir la newsletter d'Alti-MAG

Les derniers articles d’Alti-MAG dans votre boite mail une fois par semaine !

Les derniers articles d’Alti-MAG dans votre boite mail !

Voir le formulaire d'abonnement

A lire également :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.